dimanche 12 mai 2019

L’Empreinte, Alexandria Marzano-Lesnevich

Étudiante en droit à Harvard, Alexandria Marzano-Lesnevich est une farouche opposante à la peine de mort. Jusqu'au jour où son chemin croise celui d'un tueur emprisonné en Louisiane, Rick Langley, dont la confession l'épouvante et ébranle toutes ses convictions. Pour elle, cela ne fait aucun doute : cet homme doit être exécuté. Bouleversée par cette réaction viscérale, Alexandria ne va pas tarder à prendre conscience de son origine en découvrant un lien tout à fait inattendu entre son passé, un secret de famille et cette terrible affaire qui réveille en elle des sentiments enfouis. Elle n'aura alors cesse d'enquêter inlassablement sur les raisons profondes qui ont conduit Langley à commettre ce crime épouvantable.

D’entrée de jeu, je n’ai pas envie de vous jaser trop longuement de ce livre tout simplement parce que croiser un tel talent d’écriture et que l’on en ressente la valeur dès les premières pages, n’est pas fréquent et je veux vous laisser le plaisir de sa découverte. Cependant, je vous préviens, ce livre n’est pas une lecture facile car l’auteure nous mène tout droit au cœur de la bassesse humaine avec ses meurtrissures qui laissent des cicatrices indélébiles.

Bien sûr je pourrais vous parler de ce qui a amené l’auteure à écrire ce livre, vous parler de cet homme dont les gestes horribles ont tout déclenché comme émotions chez elle. Vous dire combien les convictions, les valeurs, les secrets d’avant, enfouis là en dedans depuis tant de temps, ont été bousculés chez l’écrivaine au point où cette histoire à cheval entre enquête journalistique et thriller est devenue sa propre quête.

C’est une histoire dérangeante, glaçante par moments mais c’est aussi une enquête captivante et très solide nous menant vers un récit fort bien maîtrisé et remarquablement bien écrit.
En fait tout dans ce livre a retenu mon intérêt et malgré le propos difficile et marquant de cette histoire, la sensibilité, la résilience, l’honnêteté et l’humilité de l’auteure à nous livrer et nous faire réfléchir tranquillement, à son rythme, sur la peine de mort, la culpabilité, l’indicible et le pardon  résulte en un superbe récit.

Avec L’Empreinte Alexandria Marzano-Lesnevich nous démontre non seulement une belle humanité mais aussi un grand talent d’écriture qu’il me tarde déjà de lire à nouveau.


L’Empreinte, Alexandria Marzano-Lesnevich
Sonatine, 2019

8 commentaires:

Marion a dit...

Je suis à la fois attirée et effrayée par ce livre.

Attirée car je suis, j'ai toujours été et je serai toujours (je pense) opposée à la peine de mort. Voir ma conviciton intelligement ébranlée par ce récit me tente, car c'est ainsi que l'on grandit.

Par contre, toutes les horreurs et bassesses que tu décriss... Je ne suis pas certaine de pouvoir les endurer.

Du coup. J'hésite.

Suzanne a dit...

@ Marion

Je t'accorde que certains passages sont difficiles car, pour tous et toutes lorsqu'il est question de sévices sur un ou des enfants, le cœur nous vire à l'envers et s'installent alors la rage, la colère et le dégoût. Par contre, je t'affirme que l'auteure a su fort bien éviter les détails scabreux en usant de finesse et recul en sachant, avec talent, analyser ce qu'elle désirait nous faire part avant de l'étaler dans son récit.
N'hésite pas à le lire, par fragments s'il le faut, peut-être que ce sera moins difficile pour toi. Tu me diras.

Florinette a dit...

J’apprécie de plus en plus ce genre de roman qui nous permette d’apporter un regard différent sur certaines affaires que l’on pourrait trop vite juger sans connaître réellement le pourquoi de tant d’atrocité… Belle journée ma Suzanne, je t’embrasse !

Suzanne a dit...

@ Florinette

Tu as raison ma belle amie. Pour l'Empreinte, malgré la dureté de certains propos, l'auteure éveille vraiment notre conscience sans pour autant être donneuse de leçon. Bonne future lecture et à bientôt.

Antigone a dit...

C'est un livre qui remporte un beau succès et je pense qu'il marque les esprits.

Suzanne a dit...

@ Antigone
En effet malgré son propos difficile.
Merci de tes mots. À bientôt.

Lencreuse a dit...

Encore une critique enthousiaste sur ce livre - on vient justement de me le prêter alors je le place en haut de la PAL.

Suzanne a dit...

@ L'Encreuse

Oui et si tu peux, n'hésite pas à le lire très prochainement. Une lecture difficile par moments mais elle vaut la peine.
Merci de tes mots et à bientôt.