dimanche 28 octobre 2018

Rinzen, la beauté intérieure

Deuxième volet de la série Rinzen, la beauté intérieure nous plonge non seulement dans une troublante enquête menant les sergents Rinzen Gyatso et Luc Paradis dans un monde où la cruauté meurtrière tient lieu de punition extrême à qui ne suit pas les règles.
Parallèlement à cette enquête suffisamment bouleversante, Rinzen devra jongler entre d’étranges appels qu’elle reçoit d’un certain Adam Petit, l’événement tragique perturbant son acolyte Luc et les agissements de plus en plus inquiétants de son patron Gerry Desautels.

Il me tardait de retrouver ces personnages qui m’avaient bien plu dans le premier volet : Rinzen et l’homme perdu, particulièrement celui de la jeune enquêtrice qui est attachante, profondément empathique, portant en elle de jolies valeurs.
Dans ce second tome, ces beaux côtés de Rinzen vont l’aider à supporter les inquiétudes et l’incompréhension face non seulement à l’enquête policière mais surtout envers l’homophobie, la peur, l’intolérance, la haine meurtrière qui sèment une atmosphère de lourdeur sur le cheminement personnel de certains membres de son entourage notamment sur celui de Luc. Elle lui répétera, comme lui a enseigné sa mère la sage Opame :
« Traverse la montagne, puis retourne-toi. Tu verras que ce n’était qu’une montagne. »p.143

Johanne Seymour nous propose un roman à l’intrigue solide et bien construite. De plus, en traçant plus profondément le côté psychologique de ses protagonistes et en donnant un rôle plus important à certains de ceux-ci par exemple Gisèle, la femme de Desautels et à Thierry l’ancien amoureux de Luc Paradis, l’autrice ajoute à notre intérêt d’en savoir plus.

Finalement, Rinzen, la beauté intérieure n’est pas qu’un simple roman policier. Sous les côtés calculateurs et impassibles d’enquêteurs chevronnés se révèlent aussi leurs doutes, leurs appréhensions bref, leur humanité.
Un excellent moment de lecture que ce deuxième volet et j’ai déjà hâte de me plonger dans un prochain opus.

Rinzen, la beauté intérieure, Johanne Seymour
Libre Expression, 2018

Autres romans de l'auteure sur le blogue: (Les enquêtes de Rinzen Gyatso: Rinzen et l'homme perdu )- Wildwood - (Les enquêtes de Kate McDougallLe cri du cerf Le cercle des pénitents Le défilé des mirages  - Vanités Eaux fortes)



4 commentaires:

Venise a dit...

J'ai lu le premier. Tu m'apprends qu'il y a une suite. Ne soyons pas surpris car les personnages du tome 1 semblaient bien décidés à survivre aux aléas des enquêtes.

Parfois, on a besoin d'une critique à qui on a confiance pour se décider à tendre la main pour saisir un tome 2. Voilà, mission accomplie !

Suzanne a dit...

@ Venise

Un deuxième tome qui vaut la peine d'être parcouru notamment pour le cheminement plus personnel des personnages principaux. Bonne future lecture.

Les Lectures de Florinette a dit...

Un deuxième volet réussi, ce qui est encourageant, car souvent c’est souvent la déception… et je trouve que c’est chouette quand les personnages portent en eux de belles valeurs. Belle journée ma Suzanne, je t’embrasse !

Suzanne a dit...

@ Florinette

Un personnage féminin que tu aimerais beaucoup j'en suis certaine. Belle semaine mon amie.