dimanche 3 janvier 2021

Résolutions!!!

Oui, oui le titre de ce petit billet est bien '' Résolutions!! '' Pourtant, pour celles et ceux qui me lisez depuis un bon bout, je ne suis pas vraiment du genre à prendre des résolutions en début d'année ni faire des bilans non plus. Mais pour cette nouvelle année, j'ai décidé de passer par dessus cette habitude chez moi et j'ai décidé de prendre quelques résolutions concernant mes lectures. 

En fait la résolution première est de faire en sorte de diminuer le plus possible ma pile à lire qui est énorme. (Ne vous fiez pas à ce qui est écrit dans l'onglet Pile à lire sur le blogue car il manque un bon nombre de titres. D'ailleurs compléter cette liste est nécessaire et je vais m'y mettre très, très bientôt). De plus, comme je vais lire plusieurs titres, des billets concernant ces lectures s'imposeront car, depuis quelques mois malheureusement, j'ai négligé de vous raconter plusieurs de mes rencontres au fil des mots qui ont été plus qu'autrement, de belles découvertes. Alors, j'ai bel et bien l'intention de ne plus user de désinvolture concernant mes billets.

Finalement, une dernière résolution et non la moindre. Depuis quelques temps, mes visites chez mes ami.e.s blogueuses et blogueurs se sont faites rares et j'ai bel et bien l'intention d'aller à nouveau vous visiter et ce plus régulièrement histoire de me tenir à jour dans vos ''jasettes'' de lectures et bien d'autres intéressants sujets.

Et voilà mes petites résolutions en espérant très fort que je les tiendrai toutes assidument. (Je me croise les doigts). 

Sur ce, je vous souhaite mes ami.e.s une année 2021 débordante d'amour, pleine de douceurs, paix et santé sans oublier bien entendu, de sirop de belles lectures.



mercredi 23 décembre 2020

De bien belles fêtes!

 À vous mes ami.e.s passionné.e.s des mots,  je vous souhaite un bon temps des fêtes plein de douceurs, de santé sans oublier de belles lectures. 


Montage: @Suef2020


mardi 22 décembre 2020

Un livre de martyrs américains, Joyce Carol Oates

Novembre 1999. Luther Dunphy prend la route du Centre des femmes d'une petite ville de l'Ohio et tire sur le Dr Augustus Voorhees, l'un des " médecins avorteurs " de l'hôpital. De façon remarquable, Joyce Carol Oates dévoile les mécanismes qui ont mené à cet acte meurtrier et offre le portrait acéré d'une société ébranlée dans ses valeurs profondes. Entre les fœtus avortés, les médecins assassinés ou les " soldats de Dieu " condamnés à la peine capitale, qui sont les véritables martyrs

  Je crois qu’il n’est plus nécessaire de présenter Joyce Carol Oates, écrivaine émérite reconnue dans le monde entier pour son œuvre plus qu’impressionnante. Je lis ses mots depuis un bon nombre d’années et, à chaque lecture, je suis happée par la plume de cette grande dame de l’écrit. Il en fut de même avec Un livre de martyrs américains dans lequel l’auteure aborde un sujet délicat, plus que déchirant et ce en plein cœur des États-Unis d’Amérique : l’avortement. 

  Un roman comprenant plus de 860 pages dans lequel dame Oates nous raconte le parcours de deux familles opposées en tout. D’un côté il y a Luther Dunphy, radical religieux, qui après avoir entendu « l’appel de Dieu » va rendre justice pour tous ces enfants qui ne viendront jamais au monde en assassinant August Voorhees médecin avorteur. Ce choix va changer définitivement le destin de sa propre famille ainsi que celui de sa victime. Joyce Carol Oates, de son écriture foisonnante, décrit minutieusement, en détail, toutes les répercussions chez les membres des deux camps familiaux et, au bout du compte, on se demande qui sont réellement les martyrs? Le tueur, sa victime ou ceux et celles qui restent et qui devront se reconstruire et survivre face à toutes les douleurs vécues suite à l’assassinat ?

  Ce n’est pas une lecture facile car l’histoire, racontée avec habileté, comporte son lot de contrariétés, de vérités, de violences, de souffrances, de fanatisme religieux,  de victimes directes et indirectes de toutes ces convictions idéologiques. Mais, ne vous y trompez pas; malgré la dureté du propos et le nombre de pages, il n’y a aucune place pour l’ennui, les clichés et les larmoiements. De plus, l’auteure n’use d’aucun parti pris ni de jugement envers quiconque. 

  Personnellement, j’aime cette façon d’écrire de dame Oates. J’aime son objectivité et j’aime surtout qu’elle laisse le choix à son lectorat d’émettre nos opinions selon nos propres valeurs et convictions. Enfin, je ne sais pas ce que je pourrais ajouter sauf qu’Un livre de martyrs américains est une lecture passionnante et captivante à souhait. Finalement, c’est sans hésitation que je vous conseille de lire ce magnifique roman d’une auteure au talent immense. Un coup de cœur, un gros coup de cœur. 




Un livre de martyrs américains, Joyce Carol Oates 

lundi 30 novembre 2020

Un mensonge de trop, Éric Chassé

Samedi, 14 heures. Lorsque Mathis se réveille dans sa voiture, il ne comprend rien. Qu’est-ce qu’il fait là? Peu à peu, quelques souvenirs flous se faufilent dans la mémoire de l’enseignant de troisième secondaire. Un verre, la veille. L’inconnu qui lui a offert à boire. Aurait-il été drogué? De retour chez lui, il retrouve son portefeuille dans la boîte aux lettres. Le contenu en semble intact, mais on l’a accompagné d’une note: C’est parti. Mathis comprend que quelqu’un, quelque part, sait tout de sa vie privée. Tout. Une vidéo explicite où il tient la vedette a été dérobée de son ordinateur et sera diffusée à tous ses contacts, dont ses élèves, s’il n’accepte pas les conditions d’un odieux chantage. Et ce n’est que la pointe de l’iceberg... 

 Pas la peine que je me lance dans une suite plus explicative du résumé car ce serait sacrilège de vous donner trop d’indices sur ce dernier roman d’Éric Chassé. Je me permets plutôt de vous conseiller de noter ce titre et d’y plonger le nez dès que vous pourrez. C’est un sacré bon roman qui va vous tenir éveillé.e tout au long de son histoire et ce jusqu’à la dernière page, croyez-moi. 

Une intrigue accrocheuse partant d’une drôle de rencontre dans un bar résultant sur un vol d’identité qui va mener notre personnage principal sur une route semée d’ennuis, de mauvais souvenirs, entre hier et aujourd’hui vers un stress montant en crescendo. Depuis cette soirée, rien ne sera plus pareil pour Mathis qui va perdre totalement le contrôle sur sa vie et, jour après jour, celle-ci va devenir un véritable cauchemar. 

Vraiment, un roman dont les rouages sont bien présentés. De la haute tension, des personnages tous plus importants les uns des autres, un récit captivant à souhait et parfaitement dosé. Bref, je ne me suis pas ennuyée une seconde. Un thriller à lire sans hésitation. 

 ''On est tous vulnérables. Ouvre cette pièce jointe, Mathis.’’ 
Qu’est-ce que cela pouvait-il bien être? S’attendant au pire, il fit glisser la souris et double-cliqua sur le fichier. […] La terre cessa de tourner dès les premières images. 

Un mensonge de trop, Éric Chassé  

Autre roman de l'auteur sur le blogue: Ils étaient deux




mercredi 18 novembre 2020

Les Chiens, Patrice Godin

« Bien sûr, avoir confiance en Sam n'était pas un problème pour Alexia. Elle savait de quoi il était capable. Elle avait vu de ses propres yeux sa force brute se déployer, la colère froide qui l'habitait. N'empêche, il y avait ce sentiment de peur qui revenait sans cesse en elle. Ce n'était pas comme avant, pas la même peur, c'était… différent. » 

Suite à Sauvage, baby, c’est dans l’univers plus approfondi de Sam que l’auteur nous transporte avec ce dernier ouvrage. Dans le premier volet, Sam est devenu le protecteur d’Alexia mais voilà que les rôles ont changé. Un terrible événement va faire en sorte que le passé trouble de Sam va refaire surface. Notre héros, déjà aux prises avec des épisodes de stress post-traumatique, va voir celui-ci s’amplifié et devenir quasi insupportable et ce malgré la présence d’Alexia. Mais ça ne semble pas suffisant car Sam va devoir faire face non seulement aux allers-retours dans ses souvenirs perturbants de soldat des forces spéciales mais aussi affronter Gabriel et Laëtitia Kowalski deux êtres assoiffés de vengeance et portant en eux ce désir de semer le mal et d’en finir avec Sam.

Une fois de plus, Patrice Godin nous offre un très bon suspense sur fond de thriller psychologique. Bien qu’ayant éprouvé quelques réticences au début, notamment dans la partie ''boxe'', je me suis finalement laissée embarquer au point que j’ai préféré ce deuxième tome au premier qui m’avait pourtant bien plu. 

Vraiment, Godin a le sens du punch et l’histoire se suit à un rythme d’enfer. De plus, qu’il soit question d’arme à feu, d’armée, de groupuscules d’extrême droite ou encore des horreurs de la guerre en Afghanistan, tout est crédible et l’auteur maîtrise très bien son sujet. 
Bien sûr cette histoire comporte son lot de moments très sombres. On y côtoie la sauvagerie des hommes et certains passages sont difficiles à lire. Par contre on y rencontre aussi l’envie de vivre, l’espoir que tout peut changer pour le mieux et qu’au bout du compte croire que, peu importe l’adversité, on finit toujours par s’en sortir. 

En conclusion, Patrice Godin nous présente une suite habilement menée et très prenante de Sauvage, baby. Malgré les passages troubles et anxieux de Sam, malgré les démons intérieurs et les doutes d’Alexia, j’ai réellement aimé les retrouver et j’avoue que je serais preneuse pour une troisième rencontre. 
En attendant, je vous recommande fortement d’aller à la découverte des mots de Godin qui, je l’affirme une fois de plus, a un sacré talent d’auteur. 

Les Chiens, Patrice Godin

Autre roman de l’auteur sur le blogue :  Sauvage, baby

dimanche 8 novembre 2020

Stupides et dangereux, les États-Unis à l'ère de Trump, Normand Lester

Les États-Unis ont longtemps été considérés avec envie par un bon nombre de pays dans le monde. Enviés oui mais aussi de plus en plus décriés et ce depuis l’avènement de Donald Trump à la présidence. Cependant, avec cet essai l’auteur ne s’attarde pas de manière essentielle sur les agissements peu crédibles du président actuel ni sur les élections à venir mais surtout sur les carences, le racisme, les bévues, les violences d’une population à travers ses milieux culturels, son histoire et sa politique ultra protectionniste. 

Un livre/document dans lequel Normand Lester nous fait part avec précisions des maux de la société américaine extrêmement enracinée dans ses convictions religieuses, ses inégalités sociales et son culte presque maladif des armes à feu. Bref, un pays tellement ancré dans ses habitudes qu’il est devenu réfractaire au changement. Mais comment les États-Unis en sont-ils arrivés-là? Comment cette Amérique si belle, si vaste, si fière de sa démocratie, si à l’avant-garde par ses universités, ses avancées technologiques et scientifiques, montre-t-elle aujourd’hui un portrait de moins en moins invitant?  Que se passe-t-il? Qui a tant d’influences négatives envers le bon peuple américain? L’abus de pouvoir de certains présidents comme Nixon, G.W.Bush ou encore Trump? Bien sûr les États-Unis sont dotées d’une grande puissance et ce presqu’en tout mais pour certains/certaines ce n’est pas suffisant malheureusement. 

Un bon essai que ce dernier écrit de Norman Lester. Son travail de recherches a été fait minutieusement avec moult détails et j’ai bien aimé ma lecture de Stupides et dangereux. Cependant, certaines avancées de l’auteur m’ont laissée perplexe dû à quelques passages disons un peu trop pessimistes car je ne peux croire que tous ces américains qui se targuent d’être si fiers de leur pays vont laisser cette belle démocratie qui leur est chère détruite par certain.es partisan.es d’extrême droite, pro-Trump président narcissique et totalement imbu de lui-même. 

N.B. Cette recension a été écrite quelques jours avant les élections américaines du 3 novembre 2020. Élections finalement remportées par le démocrate Joe Biden ce qui me laisse croire qu’un bon nombre d’américain.es ne sont pas aussi stupides et dangereux que l’on croit. 

Stupides et dangereux, les États-Unis à l'ère de Trump, Normand Lester