dimanche 15 janvier 2023

Petit clin d'oeil!

@Fernando Vicente
  

Je suis à ''tricoter'' quelques nouveaux avis de lecture. Bien heureuse; ma vie de lectrice reprend son cours. Merci de votre patience et à très, très vite.

jeudi 22 décembre 2022

lundi 19 décembre 2022

Un petit coucou!

 


Hou là, il y a un bout que je ne suis venue ici. Un malencontreux accident m'en a empêché. Impossible de me lever pendant un long moment. Mais je recommence à marcher depuis peu et ça va de mieux en mieux, Cependant mes lectures en ont pris un coup et, par le fait même, mes billets aussi. J'en suis navrée, croyez moi mais petit à petit je vais reprendre mes habitudes. 

Merci à chacun/chacune pour votre patience et on se ''revoit'' bientôt.


dimanche 31 juillet 2022

Treize ans!!



Treize ans!! Hou là, là, j’avoue que je ne m’attendais pas à ce que ce blogue atteigne ce chiffre surtout après cette douzième année d’incertitudes concernant celui-ci. 
En effet je ne vous cacherai pas que j’ai failli, à quelque reprises, ''peser'' sur le bouton supprimer mais toutes ces années de billets, chroniques et vos petits mots malgré mes absences m’ont fait changer d’avis. Il m’a fallu plusieurs petites pauses mais bon celles-ci m’ont finalement fait réaliser que parler lecture me manquait plus que je ne le croyais. Cependant, avec ce recul, j’ai décidé de vivre ma passion comme au début de ce blogue sans obligations ni contraintes bref, selon mes envies. 

Donc, au fil des jours, je vais venir vous jaser autant d’une lecture lue il y a un bout que d’un livre paru récemment car au cours de mes petites pauses, j’ai lu nombre de livres certains reçus de partenariats, d’autres par achats et/ou emprunts à la bibliothèque. Alors vous vous doutez bien que j’ai de quoi faire mais, comme écrit plus haut, à mon rythme. 

 Finalement, en ce treizième anniversaire du blogue, je reprends la route au fil de billets, chroniques, petits mots et, sans vous, ami.es passionnées de lecture, écrivain.es, éditeurs/éditrices, je n'aurai jamais atteint ce désir de poursuivre. Merci infiniment pour votre patience et votre fidélité.

vendredi 6 mai 2022

Merci!

Source:pixabay.com
Bien le bonjour à tous et toutes.

Un tout petit mot pour vous remercier de votre patience. Doucement j'ai repris la lecture et, par le fait même, je vais être en mesure de revenir vous en jaser bientôt. Donc, à très vite et une fois de plus merci.

 

jeudi 14 avril 2022

Oup's!!!



'Suis un p'tit peu gênée!!
Oui, oui ça m'arrive! 
Bon pour faire court, il y a plusieurs semaines je devais déposer quelques chroniques littéraires mais j'ai eu des petits ennuis dernièrement qui ont fait en sorte que j'ai dû délaisser mes écrits, mes lectures et, par le fait même, j'ai négligé mes petits passages chez vous ainsi que mes venues ici. 
Vous me voyer navrée mais je devrais être en mesure de me reprendre très bientôt. 

Merci de votre compréhension et prenez soin de vous, c'est important. 
À très bientôt xxx

lundi 14 février 2022

Ce lien entre nous, David Joy

 Caroline du Nord. Darl Moody vit dans un mobile home sur l'ancienne propriété de sa famille. Un soir, alors qu'il braconne sur des terres voisines, il tue accidentellement un homme. Lorsqu'il réalise qu'il s'agit d'un membre du clan Brewer, connu dans cette région désolée des Appalaches pour sa violence et sa cruauté, il craint pour sa vie et celle de ses proches. Une seule personne peut l'aider : son meilleur ami, Calvin Hooper. Mais Dwayne Brewer, à la recherche de son frère disparu, a vite fait de remonter la piste jusqu'à Darl et Calvin. Pour eux, le cauchemar ne fait que commencer. 

  Un roman qu’il m’a été difficile de lâcher dès que j’en ai commencé la lecture tellement le sujet est très bien maitrisé. Ô ce n’est pas un roman à l’eau de rose, c’est dur, noir et la vengeance tient un grand rôle dans le déroulement de l’intrigue. Mais attention tout n’est pas sombre car au fil de l’histoire, l’auteur dépeint aussi avec brio les liens d’amour et d’amitié entre ses personnages même les moins sympathiques. Ce sont des êtres humains avec leur profondeur, leurs valeurs, leurs bons et mauvais côtés, des hommes laissés pour contre au cœur des Appalaches en plein milieu d’une Amérique miséreuse. 

  David Joy a une écriture de talent c’est indéniable et j’ai vécu tout autant d’émotions qu’avec ma première lecture de l’auteur dans Là où les lumières se perdent. Une magnifique plume que j’ai retrouvé dans cet autre récit avec des mots nous racontant avec justesse le désespoir et la désillusion. Une histoire prenante, des personnages durs et sensibles à la fois, des lieux majestueux entre la quiétude et l’hostilité des forêts montagneuses des Appalaches. 

Un roman que je vous recommande fortement. 

 Extraits 

 « Les choses avaient un moyen de ne jamais quitter ces montagnes. Les histoires ont pris racine comme tout le reste. Il en faisait partie maintenant, d’une histoire qui ne serait jamais oubliée, et qui rendait la vérité d’autant plus lourde. » 

« Chaque choix avait des conséquences. Chaque pas qu’il avait fait au cours de sa vie avait mené à ceci. Le destin est un truc marrant, songea-t-il, le fait que les choses pouvaient sembler insignifiantes sur le moment, mais finir par être ce qui anéantirait la vie d’un homme. » 

 « […] certaines personnes sont nées trop molles pour supporter les dents de ce monde. Il n’y avait pas de place pour la faiblesse dans un monde comme celui-ci. La survie était si souvent une question de méchanceté. » 

 « Ses yeux semblaient renfermer la fin du monde. » 

 Ce lien entre nous, David Joy 
Éditions 10/18,  2021  

Autre roman de l'auteur sur le blogue: Là où les lumières se perdent