lundi 14 février 2022

Ce lien entre nous, David Joy

 Caroline du Nord. Darl Moody vit dans un mobile home sur l'ancienne propriété de sa famille. Un soir, alors qu'il braconne sur des terres voisines, il tue accidentellement un homme. Lorsqu'il réalise qu'il s'agit d'un membre du clan Brewer, connu dans cette région désolée des Appalaches pour sa violence et sa cruauté, il craint pour sa vie et celle de ses proches. Une seule personne peut l'aider : son meilleur ami, Calvin Hooper. Mais Dwayne Brewer, à la recherche de son frère disparu, a vite fait de remonter la piste jusqu'à Darl et Calvin. Pour eux, le cauchemar ne fait que commencer. 

  Un roman qu’il m’a été difficile de lâcher dès que j’en ai commencé la lecture tellement le sujet est très bien maitrisé. Ô ce n’est pas un roman à l’eau de rose, c’est dur, noir et la vengeance tient un grand rôle dans le déroulement de l’intrigue. Mais attention tout n’est pas sombre car au fil de l’histoire, l’auteur dépeint aussi avec brio les liens d’amour et d’amitié entre ses personnages même les moins sympathiques. Ce sont des êtres humains avec leur profondeur, leurs valeurs, leurs bons et mauvais côtés, des hommes laissés pour contre au cœur des Appalaches en plein milieu d’une Amérique miséreuse. 

  David Joy a une écriture de talent c’est indéniable et j’ai vécu tout autant d’émotions qu’avec ma première lecture de l’auteur dans Là où les lumières se perdent. Une magnifique plume que j’ai retrouvé dans cet autre récit avec des mots nous racontant avec justesse le désespoir et la désillusion. Une histoire prenante, des personnages durs et sensibles à la fois, des lieux majestueux entre la quiétude et l’hostilité des forêts montagneuses des Appalaches. 

Un roman que je vous recommande fortement. 

 Extraits 

 « Les choses avaient un moyen de ne jamais quitter ces montagnes. Les histoires ont pris racine comme tout le reste. Il en faisait partie maintenant, d’une histoire qui ne serait jamais oubliée, et qui rendait la vérité d’autant plus lourde. » 

« Chaque choix avait des conséquences. Chaque pas qu’il avait fait au cours de sa vie avait mené à ceci. Le destin est un truc marrant, songea-t-il, le fait que les choses pouvaient sembler insignifiantes sur le moment, mais finir par être ce qui anéantirait la vie d’un homme. » 

 « […] certaines personnes sont nées trop molles pour supporter les dents de ce monde. Il n’y avait pas de place pour la faiblesse dans un monde comme celui-ci. La survie était si souvent une question de méchanceté. » 

 « Ses yeux semblaient renfermer la fin du monde. » 

 Ce lien entre nous, David Joy 
Éditions 10/18,  2021  

Autre roman de l'auteur sur le blogue: Là où les lumières se perdent




6 commentaires:

Florinette a dit...

Les extraits que tu as choisis sont déjà puissants et je comprends ton ressenti émotionnel en lisant ce roman.
Belle journée ma Suzanne, bisous

Suzanne a dit...

Une histoire marquante à plusieurs niveaux. Belle journée mon amie. xxx

Florinette a dit...

Un petit coucou en passant pour te souhaiter une belle journée ma Suzanne, bisous

Suzanne a dit...

Bonjour mon amie Florinette. xxx

Florinette a dit...

Bonne semaine ma Suzanne, bisous

Suzanne a dit...

@ Florinette

Salut ma belle amie.