dimanche 30 novembre 2014

La Réparation de Katia Gagnon

Résumé
La journaliste Marie Dumais apprend dans les actualités le suicide d’une élève du secondaire, Sarah Michaud. Il semble que l’enfant était victime d’intimidation. On lui confie une série de papiers sur l’affaire.
Elle interroge les professeurs et les autres élèves. Elle rend visite aux parents. Ce sont de pauvres gens qui n’ont pas su défendre leur fille perdue parmi les petits bourgeois fréquentant le collège privé où Sarah n’a été acceptée que grâce à ses dons exceptionnels pour les mathématiques. Tout le monde voudrait tant qu’on cesse de parler de cette affaire, mais Marie veut savoir la vérité. Pourquoi Sarah Michaud est-elle morte ?
Dans ce premier roman mené comme un suspense, Katia Gagnon nous tient en haleine jusqu’au bout. Elle nous fait partager le destin d’êtres marqués, mais elle célèbre aussi tout le bien que peut apporter un regard qui réchauffe, une main tendue, l’amour et la compassion d’inconnus que la vie place sur notre chemin.
La Réparation est un hommage à ceux qui survivent et à ceux qui leur permettent de le faire.

Mon avis (Lu il y a un bon bout)
L’intimidation à l’école, la méchanceté gratuite, la violence, les troubles mentaux sont malheureusement d’actualité. Et de tristes circonstances comme le suicide ce ceux ou celles qui en sont victimes est inconcevable et le roman que nous offre Katia Gagnon «jouent sur bouleversants  sans user de mièvrerie ni voyeurisme mais plutôt avec délicatesse et souci de cohérence tout au long de ce très beau récit.

Dans La Réparation, nous suivons les pas d’une journaliste, Marie Dumais,  qui fait enquête afin de savoir ce qui a pu «pousser» la jeune Sarah Michaud vers le suicide. Pourquoi cette tragédie? Par qui et  pourquoi cette jeune fille est devenue le souffre-douleur des autres étudiant(e)s?  Mais les questions de la journaliste ne trouvent pas réponses car elle doit faire face à cette loi du silence qui prévaut chez les adolescent(e)s de l’école. Même les membres de la direction et les enseignants ne sont pas très volubiles face à ce drame. Marie va devoir user de bien des petits trucs de son métier de journaliste afin d’en apprendre plus.
À travers cette enquête, on suit également la bouleversante histoire de cette fillette, Marie-Lune Provencher, qui subit le déséquilibre mental, que dis-je, l’extrême folie de sa mère et ce depuis l'âge de cinq ans!

Bref deux histoires différentes mais fort bien menées par une auteure talentueuse d’une écriture simple, directe mais surtout très respectueuse. Un premier roman fort bien réussi. À lire vraiment.

La Réparation de Katia Gagnon
Boréal, 2011

2 commentaires:

Gemma a dit...

Très bel avis Suzanne qui me rejoint tout à fait.

Suzanne a dit...

Merci Gemma et le tien n'est pas ''piqué des vers'' lui non plus. En tout cas, c'est une lecture vraiment marquante et qui va me rester en mémoire un bon bout.