vendredi 16 janvier 2015

La Patience des fantômes de Rachel Leclerc

Résumé :
C’est dans une misère en bardeaux gris, du côté nord de la péninsule gaspésienne, que Joachim Levasseur est né à la fin du XIXe siècle. Au milieu du siècle suivant, il est mort au Ritz-Carlton, où il n’était ni plongeur, ni chasseur, ni même chef concierge, mais un client qui profitait comme d’autres de ce que lui avaient rapporté son ambition et son audace.
Si Émilie, son arrière-petite-fille, fait partie des serviteurs de ce monde, c’est parce qu’évidemment quelque chose n’a pas fonctionné après la mort de Joachim. Il y a pour elle, comme pour chacun des descendants de Joachim, un temps normal et parfois un autre temps, qui est anormal au point de ressembler à un châtiment — d’où, peut-être, sa croyance en un mauvais sort jeté sur la famille.


Mon avis (Lu il y a un petit bout)
Une écriture belle, poétique, douce m’a mené tranquillement à suivre l’histoire  d’une famille gaspésienne au travers son passé et son présent avec toujours cette  envie d’en savoir plus. Un réel plaisir de lecture que je viens de vivre en suivant les pas des Levasseur tantôt par les souvenirs de Joachim le patriarche, parti de rien, qui travaillera sans limite, à la sueur de son front pour créer une entreprise. Tantôt au travers ceux de Jérôme, l’aîné des enfants Levasseur à qui l’entreprise fût léguée qui, malgré l’amour qu’il porte à Marie, ne saura jamais  la rendre heureuse dû à sa très forte dépendance à l’alcool.
 Et ces souvenirs d’avant se promènent aussi, de chapitre en chapitre à travers les mémoires des descendants dont Richard écrivain, fils de Jérôme et sa nièce Émilie, malheureusement atteinte d’un cancer et qui dira que cette maladie fait suite au mauvais sort de la famille Levasseur.
Ce n’est pas un récit  dans lequel règne la joie au contraire. La Patience des fantômes contient  le drame, la mort, la colère, les déceptions que vivent ces êtres qui ne cherchent qu’à se sortir de cette série de malheurs.  Mais au bout du compte, l’espoir d’une vie meilleure fera surface.

Un très beau roman,  une saga écrite  par une plume de qualité dont les mots m’ont transportée. L’auteure a un imaginaire et une passion des mots qui transcendent à chaque page et lire comment elle nous raconte l’histoire des Levasseur sur leurs malheurs mais aussi sur leur amour, leur tendresse est un réel plaisir.

La Patience des fantômes de Rachel Leclerc
Boréal, 2011

Aucun commentaire: