mercredi 14 janvier 2015

Mudwoman de Joyce Carol Oates


Résumé
Abandonnée par sa mère à demi-folle au milieu des marais de l’Adirondacks, Mudgirl, l’enfant de la boue, est sauvée on ne sait trop comment, puis adoptée par un brave couple de Quakers qui l’élèvera avec tendresse en s’efforçant toujours de la protéger des conséquences de son horrible histoire. Devenue Meredith "M.R" Neukirchen, première femme présidente d’une université de grand renom, Mudgirl, brillante et irréprochable, fait preuve d’un dévouement total à l’égard de sa carrière et d’une ferveur morale intense quant à son rôle.  Mais précisément épuisée par la conception d’une rigidité excessive qu’elle a des devoirs de sa charge, tourmentée par ses relations mal définies avec un amant secret et fuyant, inquiète de la crise grandissante que traverse les États-Unis à la veille d’une guerre avec l’Iraq (crise qui la contraint à s’engager sur un terrain politique dangereux) et confrontée à la classique malveillance sournoise des milieux académiques, M.R. se retrouve face à des défis qui la rongent de manière imprévisible. [...] .

Mon avis (Lu il y a quelques temps)
Plus je lis cette auteure, plus son immense talent à nous présenter le genre humain sous toutes ses formes me frappe à chaque fois. Et pour Mudwoman, elle ne déroge pas d’un poil de son talent même qu’elle nous surprend de manière  plus intense avec ce personnage marquant  qu’est Meredith Neukirchen, alias MR.
Et laissez-moi vous dire qu’il est difficile de tasser de sa mémoire cette dame  tellement sa vulnérabilité ressort sous cette image de femme forte, érudite, première femme à occuper le poste de présidente d'une prestigieuse université américaine, bref une femme de tête.
Mais Mérédith n’est pas que ça. Sous ses airs de femme forte à qui tout semble sourire dans la vie est en réalité une femme fragile dont de terribles souvenirs longtemps enfouis en elle refont surface petit à petit et provoquent chez Mérédith un retour en arrière qui va prendre toute la place et lui dévorer le cœur et l’âme.

Un retour en arrière, un voyage au pays de son enfance où chaque pas qu’elle va faire, va lui dérouler un film d’horreur dans lequel elle a tenu le terrible rôle de victime.  Une image violente d’avril 1965 passe devant ses yeux , une scène cauchemardesque où sa mère biologique tente de la noyer dans un marais de Black Snake River.  Miraculeusement survivante, elle sera finalement adoptée par Konrad et Agatha Neukirchen qui vont tout faire pour lui permettre de réussir mais, au bout du compte, l’avant tout ça reprend forme et Mérédith angoissera sur ce qui elle est vraiment, sur ce qu’elle aurait pu devenir. Sur cet hier qui dans le fond l’a tellement brisée que de se sortir vraiment ‘’de la boue’’  l’a menée sur une solitude destructrice.
Une histoire poignante, marquante, étouffante par moments mais d’une grande richesse tout simplement.

Mudwoman de Joyce Carol Oates
Editions: Philippe Rey, 2013

Lus de l'auteure: Blonde Hantises Le goût de l'Amérique - Nous étions les Mulvaney - Petit oiseau du ciel

2 commentaires:

line a dit...

J'aime cet auteur aussi, je n'ai pas lu celui-ci, il me tente.

Suzanne a dit...

@ Line

J'aime aussi beaucoup Oates. Cependant ses écrits ne sont pas tous, disons, à notre goût mais celui-ci il est à lire vraiment.
Bonne future lecture.