mercredi 21 janvier 2015

Sous les couvertures de Bertrand Guillot

Résumé
 Un samedi soir, une librairie de quartier. Comme toutes les nuits, sitôt le rideau tombé, les livres s’éveillent et se racontent leurs histoires… Mais ce soir, l’heure est grave : les nouveautés viennent d’arriver, et les romans du fond de la librairie n’ont plus que quelques jours pour trouver un lecteur !
Pour sortir par la grande porte, il leur faudra s’unir et prendre la place des best-sellers solidement empilés près de la caisse. Autant dire qu’ils n’ont pratiquement aucune chance…

Mon avis (Lu il y a peu de temps)
Euh je crois que mon avis sur cette lecture ne fera pas l’unanimité mais je n’ai pas vraiment aimé. Pourtant le sujet m’attirait beaucoup car lorsque ça parle de livres; j’en suis. Puis lorsqu’il est question de l’avenir des livres papier et par le fait même de fermetures de plus en plus nombreuses de librairies, ça vient me chercher mais, dans ce bouquin, l’auteur en voulant trop bien nous parler de ces problèmes très actuels dans le monde des libraires, a usé de trop de longueurs selon moi.

Par exemple, les ’’discussions’’ entre livres, leurs ’’débats’’ intéressants pour certains mais répétitifs à la longue m’ont enlevé le plaisir à cette lecture. J’avoue que j’aurais axé plus sur les opinions du vieux libraire et de son employée Sarah. Il me semble que d’en avoir appris plus longuement sur ce que pensaient ces deux personnages aurait été plus plausible selon moi. Enfin, je ne dis pas que ce livre est à rejeter non car il a ses bons côtés dont celui d’apporter certaines réflexions sur ce que vivent les libraires et comment ça se passe dans le monde littéraire.

Sous les couvertures de Bertrand Guillot
Editions Rue Fromentin (2014) 

4 commentaires:

Jules a dit...

J'avoue, j'ai lu les batailles de livres en lecture rapide!! Un brin ennuyeux tous ces discours...

line a dit...

Je ne l'ai pas lu et je comptais le faire, alors je ne sais pas trop.

Suzanne a dit...

@ Jules
Oui ça devient redondant à la longue.

Suzanne a dit...

@ Line

Hum tu peux l'aimer qui sait; plusieurs l'ont trouvé très bien. Ça dépend des goûts; alors à toi de voir.