jeudi 30 avril 2015

L'Immaculée Conception de Gaetan Soucy

Résumé
Héros martyr, Remouald est un enfant doué victime d’un destin qui l’abaissera jusqu’au dégoût de tous et de lui-même. Séraphon, son père, inquiétant vieillard ratatiné dans son fauteuil roulant, Clémentine Clément, touchante institutrice pour qui la vie sera sans clémence, et Gaston Gandon, mou directeur d’école, composent en partie l’univers de L’Immaculée Conception, premier roman de Gaétan Soucy.
Cette œuvre puissante propose au lecteur un voyage inusité dans le monde de l’enfance, où le merveilleux cède peu à peu sa place à l’horreur. C’est une histoire sombre et tourmentée, à l’intrigue complexe dont l’action se déroule dans le quartier pauvre de Hochelaga, à Montréal, au début du siècle, dans une société obscurantiste[...]

Mon avis (Lu il y a un bon bout)
Roman d’émotions, de haine, d’amour et de vengeance.  Un roman de quête et de pardon également. Par contre, pas facile à définir vraiment car chacun/chacune à la lecture de cet excellent roman  aura droit à ses propres interrogations car ce roman questionne tout autant qu'il émeut.

Tout tourne autour d’un être inconsolable et obsédé par la perte brutale d’un ami,  Remouald, cet adulte encore enfant, battu, mutilé, condamné à vivre aux côtés d’un père en fauteuil roulant ou encore autour de cette autre personne ; femme ou homme, on ne sait plus,  qui se cache derrière les remords, ou encore sous les traits de voisins et ami(es), tout aussi malheureux et en colère contre eux et le monde entier . Et laissez-moi vous dire que, malgré sa noirceur, cette histoire accroche et laisse sa marque.

L’auteur nous offre de sacrés personnages dans toutes leurs profondeurs et particulièrement celui de Romuald qu’il me sera difficile d’oublier tellement son rôle m’a bouleversée. Tout dans ce livre nous mène vers la descente aux enfers d’un être dont le sentiment de culpabilité va le porter vers le monde de la folie. Une histoire sombre mais écrite sous une plume belle et fort originale. Les mots de Soucy sont beaux, vrais et poignants.  Bref, difficile de bien décrire mon ressenti car ce roman ne se raconte pas; il se lit et se découvre à chaque page.

L'Immaculée Conception de Gaetan Soucy
 Boréal 1999

Lu de l'auteur:  La petite fille qui aimait trop les allumettes

2 commentaires:

Marie-Claude Rioux a dit...

Et moi qui n'ai lu de Soucy que "La petite fille qui aimait trop les allumettes"... Après lecture de ton billet, comment résister! Je le veux!

Suzanne a dit...

Et je crois que ce roman sera dans ''tes cordes''. Bonne future lecture gentille dame.