dimanche 1 novembre 2015

Cool Water de Dianne Warren


Petit Résumé :
Les attentes, les peurs et les rêves se mêlent, à l’Oasis Café, unique lieu de rencontre d’une ville de 1011 âmes où il ne se passe jamais rien. Un jour, pourtant, surviennent dans la vie de certains habitants des événements qui vont influencer à jamais celle de leurs voisins. Dans ce décor faussement calme, les langues se délient, les conflits latents explosent, les existences se transforment, pour le meilleur et pour le pire…

Mon avis
De prime abord, je tiens à dire qu’il m’est vraiment difficile de venir vous parler de ce roman sans trop vous en révéler car c’est une sacrée bonne lecture et j’en aurais bien à dire mais comme je ne veux pas trop gâcher votre futur plaisir d’en découvrir à votre tour la teneur, je vais calmer mes ardeurs.
Mais laissez-moi au moins vous raconter quelque peu Cool Water.

L’histoire se passe en plein cœur de Juliet, petite ville des prairies canadiennes de la Saskatchewan à travers un climat sec et chaud de jour et froid la nuit où, dans le fond, l’action se fait rare. D’ordinaire les habitants de ce genre de petites villes se connaissent tous ou du moins croient se connaître car pour certains seuls quelques petits problèmes se dévoilent mais pour les secrets restent bien enfouis. Mais lorsqu’arrivent certains événements, ceux-ci vont faire que la vie de ceux et celles touchés par le destin va voler en éclat.

Qu’il soit question des très gros ennuis financiers de la famille Dolson (Blaine et Vicki et leurs six enfants), de Lee Torgeson qui n’acceptera jamais son adoption ou encore de Lynn Trass co-propriétaire de l'Oasis Café et qui est d’une jalousie maladive qui ne fera qu’augmenter surtout à l’arrivée d’une certaine Joni. D’autres très intéressants personnages peuplent ce roman choral et chacun nous est décrit avec finesse et talent par l’auteure.
Portraits d’êtres à qui on s’attache et bien qu’ils soient différents, lire chacune de leur histoire offre au bout du compte une excellente lecture.

Finalement, j’ai beaucoup apprécié ce premier roman de Dianne Warren et j’affirme sans hésitation que Cool Water est très bien réussi. Bon suffit, j’en ai assez dit; à vous de voir maintenant.

Cool Water de Dianne Warren
Presses De La Cite (2012) 

9 commentaires:

Claude Lamarche a dit...

Qu'est-ce qu'un roman choral? Écrit à plusieurs voix? Je vais fouiller.

Claude Lamarche a dit...

Ai trouvé là:
"http://www.lecteurs.com/article/le-roman-choral-des-mots-pour-le-dire/2440968

Ah! Bon. Une autre étiquette.

Suzanne a dit...

En réalité le roman choral c'est une histoire à plusieurs ou quelques personnages qui sont narrateurs à tour de rôle. Ou encore ça peut être aussi que l'intrigue est présentée sous plusieurs points de vue qui, au bout du compte se retrouvent et forment l'histoire.


Sandrine a dit...

J'ai bien aimé découvrir cette région du Canada à travers ce roman, mais je l'ai trouvé un peu lent...

Suzanne a dit...

@ Sandrine

Oui lent c'est un fait mais c'est à l'image des habitants de la ville,. Pas beaucoup d'action, pas grand chose ne s'y passe sauf en catimini, jusqu'à ce qu'arrivent certains événements. ;-)

Belle journée gentille dame.

Anne Sophie a dit...

Ok, je prends note et je verrai :)

Suzanne a dit...

@ Anne Sophie

Bonne future lecture alors ;-)

Anne a dit...

Oh chouette, il traîne dans ma PAL depuis... 0 ! (Mon premier Festival America)

Suzanne a dit...

@ Anne

Bon séjour à Juliet, Saskatchewan gentille dame.