mardi 8 décembre 2015

Etta et Otto (et Russell et James) de Emma Hooper

Résumé
Dans sa ferme du fin fond du Saskatchewan, Etta, 83 ans, n'a jamais vu l'océan. Un matin, elle enfile ses bottes, emporte un fusil et du chocolat et entame les 3 232 kilomètres qui la séparent de la mer.
« J'essaierai de ne pas oublier de rentrer. » C'est le mot qu'elle laisse à Otto, son mari. Lui a déjà vu l'océan, il l'a même traversé des années plus tôt, pour prendre part à une guerre lointaine. Il comprend la décision de sa femme mais, maintenant qu'elle n'est plus là, ne sait plus comment vivre.
Russell, l'ami d'enfance d'Otto, a passé sa vie à aimer Etta de loin. Il ne peut se résoudre à la laisser seule et part à sa suite. Et qui sait, peut-être pourra-t-il chasser le caribou en chemin.
Bercé par le rythme des vagues, Etta et Otto (et Russell et James) vogue du souvenir à l'oubli. Un roman lumineux sur la mémoire, l'amour et la poésie des mots.

Mon avis
Dès les premières lignes j’ai su que je venais d’ouvrir un excellent roman. En un seul chapitre seulement Etta, Otto et Russel font déjà partie de ma vie. Je suis leurs pas vers l’avant tout en faisant aussi escale avec eux dans leurs passés.
Suspendue aux mots de cette belle histoire, je m’imagine suivre la quête d’Etta à travers ses désirs et ses oublis.  Je me vois me retourner vers Russel qui est là, derrière, à vouloir retrouver celle qu’il aime depuis trop longtemps. Puis je me surprends à lire et découvrir qui sont réellement Otto et sa belle Etta à  travers leurs lettres échangées au fil des années et racontant leur jeunesse, leur amour, leur rencontre avec Russel. Bref, leurs passés  entremêlés de petits bonheurs, de misères et aussi de blessures dont certaines sont encore vives.

Oh rien de bien spectaculaire dans ce roman, si ce n’est cette interrogation qui nous suit tout au long du voyage d’Etta: terminera-t-elle son périple? Verra-t-elle un jour la mer? Pas spectaculaire mais l’histoire y est belle et pleine de réflexions sur nombre de beaux sentiments comme l’amitié, l’amour, la compassion. Une histoire débordante de vie aussi, d’humanité, de respect et de belles rencontres à travers la nature canadienne très bien décrite.

J’ai fait un très beau voyage à travers les pages de ce bouquin. Un récit à la prose simple et jolie à la fois nous laissant voguer ente la douceur, la tendresse et la tristesse aussi; comme la vie quoi!
Une belle histoire qui m’a fait beaucoup de bien. À lire vraiment.

Etta et Otto (et Russell et James) de Emma Hooper
Les Escales, 2015

Merci à Martine Côté de Interforum et les éditions Les Escales pour l'envoi.

8 commentaires:

Genevieve a dit...

Ça l'air beau ce roman! Je ne suis pas dans une période pour le lire mais peut-être cet été, il me tente bien :)

Marie-Claude Rioux a dit...

Magnifique billet, qui rend bien compte de la beauté de ce roman.
Oui, elle fait un grand bien, cette lecture. J'ai beaucoup aimé passer un moment auprès de ces personnages.

Anne Sophie a dit...

Je prends note, il a l'air génial !

Suzanne a dit...

@ Geneviève

Gentille dame; tu devrais aimé ce ''road pédestre'' à travers plaines et forêts et aussi aux côtés de fabuleux personnages.

Suzanne a dit...

@ Anne Sophie

Oui ma belle, un roman qui devrait te plaire. Tout en douceur.

Suzanne a dit...

@ Marie-Claude
Oui j'ai lu ton billet tout à l'heure et tes mots reflètent très bien ce que l'on ressent entre les lignes de ce beau roman.

Hon, j'ai oublié James, ce nouvel ami de Etta. (Mais je n'en dis pas plus, faut laisser un petit côté surprise au futur lectorat) ;-)

Topinambulle a dit...

La couverture est magnifique, tout comme ton billet ! Je prends bonne note :)

Suzanne a dit...

@ Topinambulle

À découvrir ma Topi; vraiment.