jeudi 4 février 2016

Extinction de Mathew Mather


[…] une gigantesque tempête de neige qui s’abat soudain sur Manhattan et provoque un black-out total. Internet et les réseaux de communication ne fonctionnent plus, les infrastructures s’effondrent. Le désastre gagne progressivement tous les secteurs d’activités, paralysés par cette coupure soudaine. Rumeurs d’attentats, de cyber-attaque, thèses du complot… Au milieu du chaos, Mike et ses voisins se retrouvent sans eau, sans chauffage, et bientôt sans nourriture… Dans ce tombeau à ciel ouvert qu’est devenu New York, l’ordre a laissé la place à la loi du plus fort. […]

Mon avis
Et si semblable catastrophe nous arrivait là, maintenant? Que feriez-nous pour se sortir d’un si effroyable événement? Comment réagirions-nous face à l’effondrement de ce que nous utilisons tous les jours : internet, télévision, transport, approvisionnements alimentaires, pouf plus rien, noir total? Quelles seraient les répercussions sur nos petites personnes? Voilà les interrogations que je me suis posées tout au long de ce roman à suivre les pas de quelques locataires d’un immeuble tentant tant bien que mal à survivre à l’incompréhensible.

Il est quasiment incroyable qu’une tempête, si grosse soit-elle, provoque autant de dégâts! Comment est-ce arrivé tout ça?  Est-ce une attaque terroriste utilisant la cyber-technologie pour atteindre et détruire une fois pour toute New-York? À travers ces questionnements, Michaël, Chuck et leur famille respective vont tenter par tous les moyens de se sortir de tout ça; surtout rester en vie. Ils devront faire face non seulement aux intempéries et à la peur qui s’installe heure après heure mais aussi aux réactions de plus en plus irréfléchies de leurs voisins et même de leurs propres émotions qui vont devenir, par moments quasi incontrôlables.  Autrement dit en plein temps hivernal, ce sera la loi de la jungle qui prendra le haut du pavé.

J’ai beaucoup aimé cette histoire pour son atmosphère post-apocalyptique oui mais surtout pour le côté humain de celle-ci. Les réactions, les répercussions, l’incroyable dépendance de l’homme face à la technologie qui, un coup disparue, laisse l’homme effroyablement démuni. Ça fait froid dans le dos tout ça.

Extinction est un excellent roman bien écrit dans un style fluide et intelligent à la fois. Une histoire très bien racontée par un auteur qui nous offre avec talent un récit fictif oui mais fort réaliste.

Extinction de Mathew Mather
Fleuve Éditions, 2015

Merci à Fleuve Éditions et à  Martine Côté de Interforum  pour l'envoi.

8 commentaires:

Gabriel a dit...

Il est dans ma pile celui-là Je trouvais que ça avait l'air bon. J'aime bien les romans apocalyptiques.

Marie-Claude Rioux a dit...

Ton billet me rassure! J'ai d'autant plus hâte de le lire. Je termine un pavé et plonge dedans par la suite.

Suzanne a dit...

@ Marie-Claude

Hon ce n'est pas une grande oeuvre mais ça se lit bien. Bonne future lecture.

Suzanne a dit...

@ Gabriel

Tu devrais aimer gentil monsieur.

Gemma a dit...

Je l'ai dans ma pile également. Je suis bien contente de voir que tu l'as aimé.

Suzanne a dit...

@ Gemma

J'espère que tu aimeras. Tu me diras.

Anonyme a dit...

Coucou Suzan
Je viens de lire tes impressions sur ce livre que je n'ai pas encore lu mais je crois bien que je vais me dépêcher de l'ajouter à ma PAL car tu m'as donné envie de me plonger dans cette atmosphère si particulière.
Bisous
Laonen

Suzanne a dit...

@ Laonen
Un roman qui se lit bien. Pas une grande oeuvre mais un bonne histoire.