mercredi 25 mai 2016

Red Light (Adieu mignonne tome 1) de Marie-Êve Bourassa


Mon avis

Ancien policier, blessé de guerre, additif à l’opium depuis son retour à la vie civile, Eugène Duchamp végète dans son taudis entre whisky, cigarettes et opium dont seule sa femme Pei-Shan lui prépare ses doses quotidiennes. Eugène ne côtoie plus ses anciens collègues et se garde bien d’éviter les endroits, disons malfamés, certains qu’il a même fait fermer du temps qu’il était un enquêteur. De toute façon il n’y est plus le bienvenu. Mais un beau jour une jeune prostituée lui demande de l’aide afin de retrouver son bébé enlevé. N’étant pas vraiment chaud à l’idée de tremper à nouveau dans une enquête, et bien que peu convaincu par l’histoire de la jeune femme, Duchamp va finalement accepter d’aider Jeanne à revoir un jour son enfant.

Commence alors pour notre héros une descente en plein quartier du Red Ligt montréalais où se mêlent maisons closes, maisons de jeu, cabarets, bars de danseuses certains tenus par des truands de la pire espèce et d'autres par le crime organisé. Ces endroits Eugène les connait pour y avoir souvent mis les pieds parfois en tant que client, parfois en tant que policier et parfois en flic corrompu au même titre que certains de ses collègues.

Au fil de ses recherches Duchamp va se retrouver en plein milieu d’un nid de serpents, pris entre l’omerta des tenanciers, les coups bas et de belles rencontres qui lui raviveront les souvenirs. Mais Eugène,  bien que s’évadant plus souvent qu’autrement à travers les effets de l’opium et en dépit des menaces et corrections d’anciens amis, ne lâchera pas et fera preuve de ténacité pour terminer ce qu’il a commencé.

Voilà un bon roman dont l’intrigue nous conduit à travers les affres du gangstérisme montréalais. L’auteure nous offre avec brio un roman noir et instructif à la fois, faisant jouer ses personnages dans le contexte historique du Red Light métropolitain.  Aux côtés d’Eugène et de son entourage, on a droit à toute une galerie de personnages tous plus déjantés les uns que les autres et j’ai eu bien du plaisir à suivre leurs pas. Un tome 1 réussi; vivement le deuxième opus.

Red Light  (Adieu mignonne tome 1) de Marie-Êve Bourassa
Éditions VLB, 2016



Crédit photos: Archives de Montréal

Merci aux Éditions VLB et à Marie-Josée Martel du Groupe Librex.


Aucun commentaire: