dimanche 29 janvier 2017

Autres beaux ajouts à ma PAL.

Les yeux tristes de mon camion, Serge Bouchard
Boreal 2016

«L’humain, au temps où il avait les yeux ouverts, a toujours vu les mille facettes d’une chose, les mille sens d’un mot, les mille visages des bêtes, les mille couleurs d’une plante, ainsi que les liens mystérieux qui unissent le fer à l’étoile, le brouillard à l’arbrisseau, la montagne à la mort, la mort au corbeau et le mélèze à l’enfantement. »
Tellement hâte de le découvrir!

Je est une autre, Suzanne Aubry
Libre expression, 2017

« Qui n'a jamais menti par nécessité, pour se protéger soi-même ou pour protéger quelqu'un d'autre ? Qui n'a jamais eu de secrets ou caché une chose inavouable, à tout le moins à ses propres yeux ? Voici l'histoire de ces mensonges, de ces secrets. Je ne vous demande ni votre indulgence, ni votre compassion. Peut-être seulement de lire mon récit jusqu'au bout avant de porter un jugement sur ce qui a fait de moi un personnage de l'ombre, dont l'identité, déjà fragile, s'est peu à peu dissoute dans un tissu de demi-vérités et de vrais mensonges. »
Je sens déjà que je vais passer un beau moment!

Le plongeur, Stephane Larue
Le quartinier, 2016 
'' Nous sommes à Montréal au début de l’hiver 2002. Le narrateur n’a pas vingt ans. Il aime Lovecraft, le métal, les comic books et la science-fiction. Étudiant en graphisme, il dessine depuis toujours et veut devenir bédéiste et illustrateur. Mais depuis des mois, il évite ses amis, ment, s’endette, aspiré dans une spirale qui menace d’engouffrer sa vie entière : c’est un joueur. Il joue aux loteries vidéo et tout son argent y passe. Il se retrouve à bout de ressources, isolé, sans appartement.
Je viens d'en commencer la lecture et ça me plait déjà.

Marc Chagall, mon univers
Fides 2017
Cette nouvelle traduction du récit autobiographique de Marc Chagall est la première réalisée en français [...] Dans une langue vive et un peu rêche, Chagall y raconte sa vie, de sa naissance à Vitebsk en 1887, petite bourgade juive (shtetl) de Biélorussie située au nord-est de Minsk, jusqu'à son retour dans son village natal en 1922, après avoir séjourné dans les grandes capitales de l'époque, Saint-Pétersbourg, Paris et Moscou.
On dit déjà grand bien de cette autobiographie et je vais bientôt m'y plonger le nez!

8 commentaires:

Jules a dit...

Ah oui, Le plongeur! 140 personnes devant moi encore à la biblio! :0/

Marie-Claude Rioux a dit...

De belles prises! J'ai hâte de connaître ton avis sur "Le plongeur". Il me tente bien, celui-là.
Et le nouveau Serge Bouchard, évidemment.

Suzanne a dit...

@ Marie-Claude

Jusqu'à présent ''Le plongeur'' me plaît bien. je poursuis ma rencontre ce soir ;-) Quant à celui de monsieur Bouchard, j'a vraiment hâte de m'y plonger le nez.

Suzanne a dit...

@ Jules

140!!!!! Tu blagues là sirop de sirop.

Marguerite a dit...

J'ai réservé "Le plongeur" à la biblio, rang 12 c'est mieux que Jules :) Ravie de voir qu'il te plait déjà !

GeishaNellie a dit...

Oh! Chanceuse le nouveau Serge Bouchard !

Suzanne a dit...

@ Marguerite

J'en suis plus que la moitié et je commence à avoir quelques petites réserves ;-) Mais attendons.
Bon lundi ma belle.

Suzanne a dit...

@ GeishaNellie

Ouiiiiii et j'en suis ravie. Prochaine lecture ça c'est certain.