lundi 23 janvier 2017

Nous allons mourir ce soir, Gillian Flynn

Mon avis
J’attendais avec impatience cet autre écrit de Gillian Flynn mais je ne vous cacherai pas que dès réception, j’ai été vraiment surprise de constater que ce roman n’était en fait qu’une nouvelle d’à peine soixante pages!!!  Bon aimant bien lire des recueils de nouvelles, je n’allais tout de même pas m’offusquer de ce fait et le soir même je me suis attaquée à sa lecture. Commence alors un périple entre une histoire glauque, une nouvelle fantastique et  quelques brins d’humour pour alléger quelque peu le propos pas tout à fait net de ce petit récit.

Semblable à ce que j’ai lu de l’auteure, (Lieux sombres et Sur ma peau), le personnage principal est un être malmené par la vie, enfance malheureuse, élevée dans la misère par une mère qui lui a vite appris le métier du sexe. Mais suite à des petits problèmes, notre narratrice va devoir se recycler dans un autre métier et elle va s’improviser clairvoyante, tireuse de bonnes aventures et médium spécialisé dans le nettoyage de lieux hantés.  Lors d’une consultation, notre héroïne va se retrouver devant Suzan Burke, jeune dame totalement apeurée et perturbée qui va lui raconter que sa famille et elle vivent une situation autant angoissante que dramatique depuis qu’ils habitent un vieux manoir dans lequel l’atmosphère tendue devient de plus en plus étouffante jour après jour et qu’elle aimerait bien l’engager afin qu’elle ‘’nettoie’’  leur demeure. Notre héroïne accepte sans pour autant se douter de ce qui l’attend vraiment entre les murs de ce vieux manoir.  

Bon je pourrais en écrire plus long mais je m’arrête là car résumer un texte de peu de pages sans trop en dévoiler de sa teneur serait un exercice trop ardu. Par contre, je me permets d’ajouter qu’avec Nous allons mourir ce soir,  Gillian Flynn nous offre une fois de plus la preuve de son talent d’écrivaine. Croyez-moi, écrire un récit à la fois noir, fantastique, mystérieux avec des moments humoristiques et ce en à peine soixante pages bien faut le faire. De plus l’auteure maîtrise bien l’intrigue en menant son lectorat là où elle le désire.

Oui j’ai aimé cette petite nouvelle mais j’avoue que j’ai été déçue de ce trop court texte. La finale est bien mais je suis restée sur ma faim car vraiment; j’en aurais pris encore et encore de cette lecture.

Nous allons mourir ce soir, Gillian Flynn
Sonatine, 2016

Merci aux Éditions Sonatine et à Interforum pour l'envoi.

Autre roman de l'auteure sur ce blogue: 
Les lieux sombres

6 commentaires:

Karine a dit...

Ah oui, une nouvelle... pas certaine que j'aie envie de me replonger dans l'univers de l'auteur avec ça. Moi et les nouvelles...

Marie-Claude Rioux a dit...

Tiens, je vais passer mon tour. Je crains que ce petit amuse-bouche me laisse sur ma faim. Si j'ai adoré "Les lieux sombres" et "Sur ma peau", j'ai beaucoup moins aimé "Les apparences". N'empêche, je serai au rendez-vous pour son prochain «vrai» roman!

Suzanne a dit...

@ Karine

Bonjour Karine.
Si tu n'es pas amateure de nouvelles, laisse aller et tu auras bien l'occasion de te reprendre. ;-)

Suzanne a dit...

@ Marie-Claude

Ce n'est pas une mauvaise histoire mais oui, je te l'accorde, tu risques de rester sur ta faim car beaucoup trop courte cette nouvelle.

Belle journée.

Jules a dit...

Je te trouve bonne d'avoir trouvé autant de positif pour cette nouvelle! haha Grosse déception chez moi comme tu as pu lire!

Suzanne a dit...

@ Jules

Salut m'dame. Oui j'ai lu ton billet et je t'avais répondu que j'étais déçue sans pour autant spécifié. Il est vrai que je n'ai pas détesté mais ma déception vient du fait que cette histoire est trop courte. J'espère par contre que son prochain roman ne résultera pas en une autre surprise de ce genre.