dimanche 10 juin 2018

Eleanor Oliphant va très bien

Eleanor Oliphant est un peu spéciale.
Dotée d’une culture générale supérieure à la moyenne, peu soucieuse des bonnes manières et du vernis social, elle dit les choses telles qu’elle les pense, sans fard, sans ambages.
Fidèle à sa devise « Mieux vaut être seule que mal accompagnée », Eleanor évite ses semblables et préfère passer ses samedis soir en compagnie d’une bouteille de vodka.
[…]  Mais tout change le jour où elle s’éprend du chanteur d’un groupe de rock à la mode.
Décidée à conquérir de l’objet de son désir, Eleanor se lance dans un véritable marathon de transformations. Sur son chemin, elle croise aussi Raymond, un collègue qui sous des airs négligés, va lui faire repousser ses limites.[…]


D’entrée de jeu je vous fais confidence que je ne m’attendais pas du tout à ce genre de roman. Honnêtement je croyais à un roman trop léger, quelque peu à l’eau de rose bref, une histoire sans trop d’attentes, Mais voilà que, dès les premières lignes, j’ai été agréablement surprise en découvrant un personnage comme je les aime: une femme marginale, différente, secrète, n’ayant pas la langue dans sa poche et bien que de temps à autre elle oublie le respect, cette Eleanor m’a bien plu.

Bon, d’après le titre; Eleanor va très bien. Oh mais au fil des pages on découvre que ce n'est pas tout à fait vrai et apparaissent alors les côtés plus sombres de la vie de ce personnage. Penchant pour la vodka, agressive lorsque l'on essaie d’entrer dans sa bulle, asociale mais en fait, l’ennui la ronge plus qu’on ne le croit car sous ses petits travers se cache une Eleanor triste, esseulée, blessée au passé plus que secret. Mais un beau jour, une rencontre fortuite va changer la routine de la dame et bouleverser son destin plus qu’elle ne s’y attendait.

Je vous l’ai écrit plus haut, j’ai vraiment aimé ce roman. L’histoire est bien écrite et est tout autant drôle qu’émouvante. Gail Honeyman nous propose le portrait d’une jeune femme qui ne l’a pas toujours eu facile en alternant des moments de tendresse et des instants plus difficiles même tragiques. Une Eleanor autant touchante qu’énervante parfois mais au bout du compte, très attachante.
Oui c’est une lecture doudou, mais cette histoire est belle et on prend plaisir à la  découvrir doucement. Un premier roman réussi, une plume que je n’hésiterai pas à lire à nouveau.

Eleanor Oliphant va très bien, Gail Honeyman
Fleuve Éditions, 2018

10 commentaires:

keisha a dit...

Il me fait envie depuis longtemps, celui là, je n'ai l u que des billets conquis.

Marie-Claude a dit...

Je viens de publier mon billet et je te rejoins sur toute la ligne. Si je m'attendais à ça...
Une auteure que je suivrai de près!

Marion a dit...

J'ai bien envie de la rencontrer, moi, cette Eleanor ! :) Mais bon, un peu plus tard, car je viens de commencer à lire Lee Maracle et... WOW! Je pense que je vais rester "avec elle" pendant un bon moment. ;-)

Suzanne a dit...

@ Marion
Oui tu aimerais sûrement rencontrer ''Eleanor''

Quant à Lee Maracle, je déplore que ses livres ne soient pas traduits. (Je lis un peu en anglais mais pas suffisamment pour tout bien saisir).

Bonnes lectures gentille dame.


Marion a dit...

Crabouille, tu as mille fois raison. Il faut vraiment que les textes de Lee Maracle soient disponibles pour les lecteurs francophones.
J'ai découvert Lee Maracle, car j'ai eu la chance de travailler avec sa fille Columpa Bopp à Nanaimo. Je vais lui écrire tout de suite et lui proposer d'effectuer la traduction.

Suzanne a dit...

@Marion
Quel beau privilège d'avoir rencontré cette dame. Ce serait une excellente idée la traduction. Tu me tiens au courant d'accord?

Merci m'dame.

Florinette a dit...

Pour un premier roman, c'est très prometteur !! Belle journée Suzanne, je t'embrasse.

Suzanne a dit...

@ Florinette
Une belle rencontre en fait. Bonne journée gentille amie.

Anonyme a dit...

Suzan j'ai bien envie de le lire celui-là aussi, ma PAL va augmenter.

j'espère que ce message passera car les deux premiers je ne les vois pas et on me demande toujours de prouver que je ne suis pas un robot.

Bisous belle Dame

Laonen

Suzanne a dit...

@ Laonen (Anonyme)
Hon je n'ai pas reçu les autres mais celui-ci et l'autre sur La route sauvage oui. Enfin.

J'espère que tu vas bien et tu peux m'écrire par mon adresse de courriel si tu le désires,

J'espère que tu aimeras cette rencontre avec Eleanor.

À bientôt.