dimanche 6 janvier 2019

Johanna, un destin ébranlé ...


Dans ce récit intimiste, Francine Ouellette raconte l’enfance de sa mère, Johanna, en Allemagne. Elle décrit la montée de la popularité d’Hitler ; les affiches placardées sur les murs, avec leur croix gammée noire sur fond rouge ; les chemises brunes qui brutalisent ou arrêtent Juifs et intellectuels. À dix-neuf ans, Johanna traverse seule l’Atlantique à bord d’un navire pour échapper au spectre de la guerre et débarque à Québec, en souliers dans la neige. L’auteure relate l’intégration de sa mère en terre d’accueil à travers le prisme de ses propres souvenirs d’enfance.


Quel bel hommage à sa mère que nous offre Francine Ouellet!  Avec sensibilité et tendresse, elle nous dévoile le vécu de Johanna; cette femme si chère à son cœur dont elle a admiré le courage, la joie de vivre et la bonté.
Elle nous dépeint des moments fort intéressants de la vie de Johanna débutant par l’enfance  de celle-ci en Allemagne jusqu’à la montée du nazisme hitlérien qui la mènera à immigrer au Québec et qui changera, non seulement son destin, mais aussi celui de ses grands-parents.

Un récit de toute une vie fort bien écrit par une très belle plume. Entre joyeuses anecdotes et passages émouvants, Francine Ouellette nous raconte la fierté d’une famille très attachante qui a eu à se faire à un nouveau milieu. Réapprendre à vivre après avoir tout quitté et s’intégrer à un nouveau monde n’a pas été de tout repos surtout dans ces années où être allemand n’avait pas la cote.

Une très belle histoire que celle de Johanna au travers ses souvenirs narrés à sa fille au fil des ans. Un parcours de vie très bien relaté, avec amour et délicatesse. Un bouquin que j’ai beaucoup aimé et je n’hésite pas à vous le conseiller. Un récit pas toujours facile, des moments de tristesse en font partie mais au bout du compte, ce qu’on retient surtout c’est la détermination d'une femme, mère et amie à la fois et son amour pour les siens et de la vie. Bref, un écrit fort joli en mémoire d’un être aimant et aimé.

Johanna, un destin ébranlé par le nazisme, Francine Ouellette
Éditions Libre Expression, 2018

Autre roman de l'auteure sur le blogue: Le Patriote errant (T5)




4 commentaires:

Malorie (Makuahine) a dit...

Bonjour Suzanne,

Je suis, depuis de nombreuses années, "obsédée" par les deux grands conflits mondiaux, essayant vainement de comprendre comment tant de cruauté et de telles horreurs ont pu être possible.

Je note ta recommandation, en espérant le trouver en France, car de tels ouvrages sont importants et même nécessaire.
Merci beaucoup Suzanne. Bises

Suzanne a dit...

@ Malorie

Ce récit est intimiste et offre un autre côté de cette terrible histoire que fût la montée du nazisme. Bonne future lecture.

Les Lectures de Florinette a dit...

En plus la couverture est bien jolie ! Belle journée ma Suzanne, je t'embrasse.

Suzanne a dit...

@ Florinette

En effet la couverture est fort jolie. Belle future lecture mon amie.