vendredi 16 août 2019

Bonheur meurtrier, Dominique Girard

Richard Young est un conférencier et un auteur à succès dans l'univers de la croissance personnelle. Le matin où il est attendu pour une séance de signature de son nouveau livre, Bonheur illimité, il est retrouvé mort dans sa chambre d'hôtel en plein coeur de Montréal. L'enquêteuse Cathie Lebel soupçonne, dès la découverte du corps, qu'il s'agit d'une affaire criminelle. 

Mais qui pouvait bien avoir intérêt à faire disparaître Richard Young?  C’est ce Cathie Lebel et son adjoint Hugo Gagnon vont tenter de découvrir non sans avoir à se battre contre des silences, des fausses pistes, rencontrer embûches sur embûches tout au long de leur enquête. Il faut dire que la mort de cet écrivain à succès amène bien des interrogations à commencer par le médecin-légiste. Mort naturelle, suicide ou meurtre ?

Au fil des pages, découle tranquillement l’enquête et, à suivre les pas de nos deux limiers, on arrive à la même conclusion que bien des suspects auraient pu mettre fin aux jours de Young.  Qu’il s’agisse d’Élisabeth, l’ex-femme de l’auteur, d’Audrey son attachée de presse, de Pierre son comptable ou même de son propre médecin Brigitte, tous et toutes semblent éprouver des sentiments très négatifs envers Richard Young. Chacun/chacune a son petit secret et n’hésite pas à taire leur vrai ressenti. La tâche ne sera pas facile pour Lebel et son acolyte afin de mettre le point final à leur enquête.

C’est ma première rencontre avec les mots de Dominique Girard et j’avoue avoir passé un bon moment. Dans mes lectures de ce genre de roman, je ne déteste pas du tout à jouer aussi à l’enquêtrice, à me creuser la tête afin de découvrir le ou les coupables et dans Bonheur meurtrier, l'auteure n’a pas hésiter à brouiller les pistes ce qui a ajouté à mon plaisir de lecture malgré quelques incongruités qui ne servent pas vraiment l’intrigue. Mais ce ne sont que de petits bémols car Dominique Girard a une belle plume et se tire fort bien d’affaire avec une histoire à l’énigme intéressante. De plus, j’avoue que je me suis laissée charmer par le personnage de Cathie Lebel dont j’aimerais bien lire une prochaine aventure.

Finalement, cette première rencontre à travers les mots de l’auteure m’a plu et avec Bonheur meurtrier Dominique Girard nous offre un bon roman policier et je  vais, sans hésitation, poursuivre vers ses autres écrits.

Bonheur meurtrier, Dominique Girard
Fides, 2019



4 commentaires:

Florinette a dit...

Tout comme toi, quand je lis des romans policiers, j'aime bien jouer les enquêtrices et essayer, avant d'arriver aux dernières lignes, d'élucider le crime... Belle journée ma Suzanne, je t'embrasse !

Unknown a dit...

Bonjour,
Je vous remercie pour cette critique favorable. J'aime entrainer les lecteurs dans un où suspense et des découvertes (personnages, lieux, paysages intérieurs) Oui, il y aura une suite aux aventures de Cathie Lebel.
Cordialement,
Dominique Girard

Suzanne a dit...

@ Florinette

Ravie de lire que l'on se ressemble aussi de ce côté ;-) Quand une lecture nous fait agir ainsi c,est une belle réussite. Bonne et belle journée mon amie.

Suzanne a dit...

@ Dominique Girard
Hon je suis vraiment contente de lire que nous retrouverons Cathie ultérieurement. Je serai au rendez-vous. Merci de vos mots et au plaisir de vous lire à nouveau.