dimanche 17 juin 2018

La route sauvage, Willy Vlautin

La Route sauvage scelle la rencontre sincère et émouvante entre un gamin en cavale et un vieux cheval : Charley, quinze ans, délaissé par un père insouciant, et Lean on Pete, une bête destinée à l'abattoir. Afin d'aider l'animal à échapper au destin funeste qui l'attend, Charley vole un pick-up et une remorque, et tous deux entreprennent un voyage vers le Wyoming où vit, aux dernières nouvelles, la tante de Charley. Ce périple de près de deux mille kilomètres sur les routes de l'Ouest américain ne sera pas de tout repos, et l'adolescent vivra en un seul été plus d'aventures que bien des hommes au cours de toute une vie... 

Dès les premières lignes j’ai su que j’aurais de la difficulté à refermer les pages de ce roman. Moi les histoires qui me parlent de voyage initiatique, d’animaux, de force et désir de vivre et de détermination à se sortir d’une misère qui s’infiltre dans les pores de la peau depuis un sacré bout ben je suis preneuse. Non parce que dans mes lectures je deviens voyeuse et que je me nourris du malheur de mes personnages bien au contraire, j’aime lire sur le courage et la bonté du cœur tout simplement.
Dans La route sauvage il est question de beaucoup de courage, d’amour et de respect. Bien sûr pour atteindre tant nos émotions, nous virer le cœur à l’envers pour ce qui arrive au jeune Charley, l’auteur, en évitant un ton trop pathétique, nous dévoile petit à petit ce qui a poussé le jeune adolescent à ne compter que sur lui-même.

Et c’est une sacrée belle histoire que Vlautin nous raconte en nous invitant à suivre les pas de Charley qui, suite à un événement dramatique, décide de s'enfuir avec son copain Lean on Pete pour le sauver d’une mort certaine mais aussi pour se sauver lui-même de cette vie qui ne lui apporte que malheurs et déceptions. Il ne lui reste que peu d’espoir de connaître une vie meilleure ; celui de retrouver sa tante Margie pour que tout puisse redevenir possible.
Une ballade pas vraiment de tout repos entre Portland et le Wyoming que va se taper Charley.  Sur une route sauvage Charley va connaître la faim, le froid, la violence. Il va aussi faire de drôles et de difficiles rencontres sur ce territoire peu hostile mais l’adolescent, à force de volonté, de courage et de son désir de protéger son copain cheval,  n’abandonnera pas et va se tenir debout afin d’atteindre le but qu’il s’est donné.

C’est un excellent roman que La route sauvage. Dur, touchant, bouleversant. Au fil des pages j’ai ressenti bien des émotions passant de la peur à la colère et la tristesse. Je me suis inquiétée pour le jeune Charley pour qui j’ai éprouvé de la tendresse dès les premières lignes. J’ai été très émue par la très belle relation d’amitié entre le jeune homme et ce cheval destiné à l’abattoir.

Quel beau récit! Quel beau voyage malgré les embûches et les ennuis car il n’y a pas que des mauvaises rencontres au bout du compte, il y a aussi la sensibilité, l’amitié, des cœurs bons sans oublier les descriptions des paysages de l’Ouest américain que l’auteur nous fait découvrir sous le regard de Charley.
Une écriture belle, simple et profonde à la fois.  Une histoire à découvrir, un roman qui vaut le détour  vraiment.

La route sauvage, Willy Vlautin
Albin Michel, 2018



10 commentaires:

Marie-Claude a dit...

Ah Quel beau billet! Tu as goûté au charme des romans de Willy!

Alaska a dit...

J'ai très envie de découvrir Vlautin. Je suis sûre que j'aimerais! Ton billet donne très envie en tout cas!

Marion a dit...

Je pars dans quelques jours à Kamloops. Je vais passer l'été à m'occuper de chevaux "rescapés" dans un centre. Ce titre de Vlautin est EXACTEMENT la lecture qu'il me faut. En plus, je viens de vérifier et c'est dispo à la biblio ! Il n'y a pas de hasards :) MERCI SUE !!!

Suzanne a dit...

@ Marie-Claude

Sois certaine que je vais m'empresser de découvrir les autres écrits de Vlautin.Merci pour tes gentils mots.

Suzanne a dit...

@ Marion
Hon gentille Marion quel beau projet que ce centre. Merci pour les ''sans voix''. Pour le roman, y'a pas à dire, il te le faut.

Bises et donne de tes nouvelles si tu peux.

Suzanne a dit...

@ Alaska

Ô que oui qu'il te faut découvrir ce roman. Un très beau moment de lecture.
Belle journée à toi.

Anonyme a dit...

Bonsoir Suzan
Je vais essayer de me procurer ce livre, tu m'as donné très envie de le lire.

J'espère que ce petit mot te trouvera en pleine forme.

Belle soirée à toi, ici la chaleur revient et le soleil a l'air de vouloir s'installer.

Bisous belle Dame.

Laonen

Suzanne a dit...

@ Laonen (Anonyme)

Oui j'espère que tu le liras sans hésitation.

(Je t'ai laissé un mot suite à ton commentaire sur Eleanor va très bien.)

À très vite mon amie.

Les Lectures de Florinette a dit...

Tout comme toi, j'aime ce genre de lecture qui nous offre une belle et émouvante leçon de vie !
Belle journée Suzanne, je t'embrasse

Suzanne a dit...

@ Florinette

Merci et pour toi aussi gentille amie, une excellente journée.