dimanche 28 décembre 2014

Au bonheur des dames d'Émile Zola

Résumé
Octave Mouret affole les femmes de désir. Son grand magasin parisien, Au Bonheur des Dames, est un paradis pour les sens. Les tissus s'amoncellent, éblouissants, délicats, de faille ou de soie. Tout ce qu'une femme peut acheter en 1883, Octave Mouret le vend, avec des techniques révolutionnaires. Le succès est immense. Mais ce bazar est une catastrophe pour le quartier, les petits commerces meurent, les spéculations immobilières se multiplient. Et le personnel connaît une vie d'enfer. Denise échoue de Valognes dans cette fournaise, démunie mais tenace. Zola fait de la jeune fille et de son puissant patron amoureux d'elle le symbole du modernisme et des crises qu'il suscite. Zola plonge le lecteur dans un bain de foule érotique. Personne ne pourra plus entrer dans un grand magasin sans ressentir ce que Zola raconte avec génie : les fourmillements de la vie.

Mon avis (Lu il y a un bon bout)
Ho là le beau moment de lecture que je viens de vivre avec cet autre volet de la série des Rougon-Macquart (le onzième). Quel tour de force de Zola de mêler  l’économie, la modernisation de Paris et la montée d’une très mercantile bourgeoisie dans le Second Empire français avec une belle intrigue amoureuse. Et surtout, d’avoir toujours ce petit quelque chose qui captive l’attention et l’envie de poursuivre  notre lecture jusqu’à la fin.
Au bonheur des dames porte bien son titre car tout dans ce roman ou presque est de faire plaisir à la gente féminine par le désir chez celles-ci d’être toujours à la mode, belles et bien vêtues. Oscar Mouret l’a très bien senti ainsi que ceux qui prendront son exemple. Petit à petit les petits commerces laisseront place aux grands centres et tout sera fait pour attirer la clientèle à grands coups d’illusion.
Tout sera jouer par et pour les vaniteux et le bien paraître et Octave sera pris dans les filets et de ce «pouvoir» et dans celui de l’amour qu’il éprouve pour la belle Denise.
Un roman de puissance,  du grand écrasant le petit. Une histoire de courage et de ténacité des «petits» à vouloir survivre. Les descriptions des lieux et magasins sont magnifiques. Un  récit de progrès et d’évolution au réalisme incroyable. Surprenant et visionnaire Zola. À lire absolument.

Au bonheur des dames d'Émile Zola
Livre de poche, 1971

Lus du même auteur La Fortune des Rougon - La Curée - Le Ventre de Paris - La Conquête de Plassans -La Faute de l'abbé Mouret - Son Excellence Eugène Rougon - L'Assommoir - Une page d'amour - Nana - Pot-Bouille 

Aucun commentaire: