jeudi 18 décembre 2014

Au hasard la chance de Michel Tremblay

Description
En 1925, Louise Wilson, la Louve d’Ottawa, délaisse sa carrière de guidoune et rentre à Montréal. Lorsqu’elle débarque à la gare Windsor, cinq avenues s’ouvrent devant elle, cinq destins que Tremblay a décidé d’offrir en hommage à ce personnage tout aussi flamboyant que pathétique.

Mon avis (Lu il y a un bout)
Je croyais que La Grande mêlée mettait fin à cette très belle série de La Diaspora des Desrosiers mais quelle belle surprise que nous offre l’auteur avec ce sixième volet. Pour ce petit tome d’à peine 160 pages, Michel Tremblay s’est attardé à nous raconter le destin de Ti-Lou, la louve d’Ottawa, personnage très éclatant dans le premier volet des Chroniques du Plateau Mont-Royal. Pour Au Hasard la chance, nous retrouvons Ti-Lou dépassant la cinquantaine, qui décide de prendre sa retraite en tant que «prostituée de grand luxe».
Sous forme de cinq hasards, l’auteur nous présente diverses options possibles qui  s’ouvrent à Ti-Lou selon ce qu’elle décide de vivre. Ces cinq destins nous les vivons à ses côtés en suivant ses pas comme elle le décide; au hasard, la chance.

Ce petit roman est en fait un portrait sous cinq facettes différentes d’un être qui est,  malgré  mille et une rencontres que lui ont fait vivre son métier,  seule, sans amoureux, sans enfant et sans ami surtout que le seul qu’elle avait, son médecin, est décédé.
Puis se voir vieillir en solitaire et atteinte du diabète  dans ce grand Ottawa dont elle ne connaît que les alentours du Château Laurier, ne l’enchante guère.   Alors elle quitte pour Montréal rejoindre sa cousine Maria, la mère de Nana.
Ces cinq destins possibles  au côté  de ce flamboyant personnage au travers le Montréal des années vingt  est un autre beau voyage dans le monde fascinant de Tremblay. Cette fois, c’est par Ti-Lou qu’il nous fait réfléchir sur la peur de vieillir, de l’inconnu, sur la solitude et sur la mort.
Une sixième volet qui se lit très bien sous une plume toujours aussi belle, fluide, drôle et  mélancolique à la fois. À lire en attendant, je l’espère, un septième tome.

Au hasard la chance de Michel Tremblay
Edition Leméac, 2012

Aucun commentaire: