samedi 17 janvier 2015

Marie-Antoinette de Stefan Zweig

Résumé
Vilipendée par les uns, sanctifiée par les autres, Marie- Antoinette fut sans doute la plus méconnue des reines de France. Il fallut attendre Stefan Zweig, en 1933, pour que la passion le cède enfin à la vérité. Faisant oeuvre d'historien, Zweig a rassemblé avec une prodigieuse maîtrise tous les matériaux existants, en particulier la correspondance de Marie-Thérèse d'Autriche avec sa famille et les papiers du comte de Fersen. Mais en même temps, profond psychologue, il a su explorer les moindres recoins de l'âme humaine, et redonner vie aux statues bordant l'avenue de l'histoire

Mon avis (Lu il y a un bon bout)
Comme beaucoup de mes compatriotes, la vie et les déboires de la monarchie française des 17 et 18°  sont fort méconnus à moins bien sûr d’être féru d’histoire. Mais même sans ça, ces périodes sont des plus intéressantes surtout si elles nous sont racontées par des plumes telles que celle d’un maître dans le genre : Stefan Zweig.

Bien laissez-moi vous dire que cette biographie d’un personnage historique est une des plus complètes que j’ai lu car non seulement Zweig nous en raconte l’histoire mais il nous détaille tous les dessous de celle-ci en prenant grand soin de ne pas omettre le côtés humain et psychologique des personnages. J'ai fait la rencontre d’une fillette, d’une adolescente, d’une reine oui mais avant tout d’une femme ordinaire avec nombres de qualités et de défauts. De plus, je ne connaissais pas beaucoup les raisons et les dessous de ce qui a amené à s’inscrire dans l’histoire cet événement que fût : La Révolution française et ce livre m’a beaucoup appris.

J’ai tout aimé de ce livre car non seulement il y a un  côté historique très recherché mais il y a ce respect de l’auteur envers cette dame qui transcende tout au long des pages et qui m’a fait apprécier doublement ma lecture. Cet écrivain avait une de ces plumes mais surtout un grand talent pour raconter l’histoire sans aucun temps mort ou des longueurs à ne plus finir.
J’ai adoré cette rencontre avec Marie-Antoinette, cette souveraine dont le destin tragique m’a émue. Trop jeune pour être reine, lancée dans un monde cruel et imbu de lui-même sans savoir ce qui l’attendait, naïve à l’extrême mais aussi incroyablement têtue. Elle a vécu plein de choses comme elle voulait les vivre sans prendre garde aux conseils de ses proches. Elle a désiré s’amuser et croyait, dans ses folles années de règne, tout savoir et ne se préoccupait aucunement du «petit peuple». Puis les années ont passé sous les rires et négligences mais le réveil fut brutal…

Je ne vous raconterai pas tout car il vous faut prendre ce livre et parcourir sur les routes de cette veille France les mêmes pas que ceux de cette dame et de ses proches. Prenez ce chemin  si bien tracé par un extraordinaire conteur et comme moi vous ferez un très beau voyage dans le temps.
Bonne lecture…

Marie-Antoinette de Stefan Zweig
Grasset/Biographie, 1999

2 commentaires:

Grominou a dit...

Déjà sur ma LAL!

Suzanne a dit...

Une très bonne lecture, crois-moi. Zweig nous présente fort bien ce personnage. Je te souhaite une belle découverte à ton tour.