samedi 17 janvier 2015

Marie Major: Sergine Desjardins

Marie Major, jeune bourgeoise instruite de Normandie, se retrouve parmi les jeunes Françaises envoyées en Nouvelle-France, les Filles du roi, pour peupler les terres du roi Louis XIV. À peine arrivée dans ce nouveau monde, elle devient l’épouse d’Antoine Roy dit Desjardins, jeune soldat du régiment de Carignan. Même s’il s’agit d’un mariage de raison, les deux jeunes gens entretiennent une relation harmonieuse. Celle qui sera le plus sévèrement punie du crime des amants, c’est Marie, la veuve de l’homme assassiné. Femme assoiffée de liberté et de savoir, elle verra sa réputation saccagée par l’histoire odieuse entourant la mort de son mari.
Sergine Desjardins raconte l’histoire captivante de son ancêtre, une femme fascinante qui a vécu tant bien que mal avec les injustices de son époque, dans une Nouvelle-France rude et barbare, empreinte de légendes amérindiennes et de mythes religieux.

Mon avis (Lu il y a un bout)
Immédiatement, prenez stylo, crayon ou plume et noter les coordonnées de ce livre que je vous conseille de lire dans le plus bref délai. Un sacré bon livre, tiré de faits historiques, superbement bien raconté du début à la fin avec, en annexes, une documentation très complète.

L’histoire de Marie Major est intéressante à tous les points de vue et nous relate l’arrivée des Filles du Roy en Nouvelle France avec tout ce qu’elles ont eu à subir et endurer. Et elle en a enduré des choses la Marie : l’infidélité, la pauvreté, la honte, la misère, la maladie, l’éloignement, l’indifférence bref une vie qu’elle n’avait jamais rêvée du temps ou elle était de l’autre côté de l’océan.

Oui elle en a vues des choses cette dame: emprisonnement, bannissement, le fouet pour des riens, la lapidation toujours pour des riens et des pendaisons pour ce qu’aujourd’hui une amende aurait suffit à payer!  Des choses, des mots, des vies bafouées par la religion catholique dont les maîtres d’œuvres s’en donnaient à cœur joie au nom de Dieu.
Sévérité inouïe; la femme n’était rien et devait être totalement soumise à l’homme et n’existait que pour enfanter. Une Église imbue de pouvoir rien de moins.

À travers la vie de Marie Major, on fait connaissance avec des personnages passionnants. On suit leur histoire tout autant remplie de faits captivants. Un récit aussi très émouvant car j’ai pleuré sur le sort de Marie et de son fils Pierre, j’ai pleuré sur ce que nos ancêtres ont subit à leur arrivée sur cette terre supposée être remplie de richesses.
C’est une histoire très belle que celle de Marie Major, une femme exemplaire et fort courageuse. L’auteure a su très bien mêler et la réalité et la fiction pour nous présenter ce personnage d’une façon impeccable.
Un très, très bon moment de lecture que je conseille fortement aux amoureux de notre petite histoire.

Marie Major: Sergine Desjardins
 Guy Saint-Jean Éditeur, 2006

2 commentaires:

line a dit...

je l'ai lu et beaucoup aimé aussi

Suzanne a dit...

Un excellent roman et une vie trépidante que celle de cette dame.

Bonne journée Line.