dimanche 1 février 2015

Un si joli visage de Lori Lansens

Résumé
Le jour de ses noces d'argent, seule dans sa maison de Leaford, en Ontario, Mary Gooch, quarante-trois ans, obèse et craintive, attend le retour de son mari. Mais au fond, Mary attend secrètement que sa vie commence enfin, qu'on cesse seulement de lui dire qu'elle a « un si joli visage » en évitant, par gêne ou par politesse, le reste de son corps rond. Elle rêve d'un destin où elle ne serait plus consumée par la faim et par l'inquiétude.
Mary Gooch attend. Jimmy ne reviendra pas.
Dans une courageuse tentative pour s'évader de sa prison de chair, elle s'envole pour la Californie où, croit-elle, son mari fugueur a trouvé refuge. Au bout de son chemin, elle fera la rencontre de la plus surprenante des femmes: elle-même.

 Mon avis (Lu il y a un bout)
Dès que j’ai su qu’un nouveau roman de l’auteure de Les Filles était disponible, je ne vous cache pas que je me suis mise en ligne pour me le procurer. Et laissez-moi vous dire qu’une fois de plus l’auteure nous a concocté un très bel écrit.  Ô je dois quand même ne pas exagérer en vous disant qu’il est supérieur au magnifique roman qu'est Les Filles mais il a aussi sa place dans la catégorie d'excellent roman.

Dans Un si joli visage une belle histoire nous est racontée sous la narration de Mary. Celle-ci nous dévoile plusieurs tranches de sa vie avec ses joies, ses petites et grandes misères et ce sous tous les angles. Et croyez-moi,  on en a «pour son argent» dans le parcours de cette héroïne qui nous entraîne  avec elle à la recherche de son mari disparu le jour de leur 25e anniversaire de mariage, mais aussi à travers sa propre quête d’elle-même car Mary ne s’aime pas, ne s’accepte pas.
Trop grosse, obèse même et le départ de son adoré va enfin la sortir de sa  torpeur due à  son état qui la rend déprimée et déprimante comme ça ne se peut plus.  Déprimante oui mais ça ne durera pas car au fil des routes, des villes, des gens qu’elle rencontrera, Mary va apprendre qui elle est vraiment. Elle va apprendre à se faire confiance, à accepter qu’elle est et qui elle est au fond de son cœur, au fond d’elle-même.

Je ne vous tairai pas que je me suis vraiment attachée à ce très beau personnage. Ô au début ses plaintes, ses bouffes compulsives, son «complaisant confort», ses répétitifs apitoiements sur elle-même m’ont tapé sur les nerfs et j’aurais voulu lui brasser «la cage» plus souvent qu’autrement mais dès qu’est arrivé l’élément déclencheur, Mary s’est prise en main et m’a réellement  et agréablement «clouée le bec» tout au long de son cheminement. J’ai découvert une femme différente de celle d’avant. Une femme sensible, drôle et courageuse. Une dame simplement ordinaire et surtout très humaine.
Bref, je n'en dis pas plus et j'ose vous conseiller fortement ce roman car sous les mots de cette auteure à la plume fort belle,  parcourir Un si joli visage est signe d’un très beau moment de lecture.

Un si joli visage de Lori Lansens
Éditions. Alto, 2011, 584 p.

Également lu de l'auteureLes filles

2 commentaires:

Marie-Claude Rioux a dit...

Je me demande ce que j'attends pour me mettre à la lecture de Lori Lansens. J'ai deux roman d'elle sur ma PAL et tes billets sur elle me pousse à m'y plonger!
Merci!

Suzanne a dit...

@ Marie-Claude

Allez gentille dame; plonge!