jeudi 12 mars 2015

Rébecca de Daphné du Maurier

Résumé : 
Sur Manderley, superbe demeure de l'ouest de l'Angleterre, aux atours victoriens, planent l'angoisse, le doute : la nouvelle épouse de Maximilien de Winter, frêle et innocente jeune femme, réussira-t-elle à se substituer à l'ancienne madame de Winter, morte noyée quelque temps auparavant ? Daphné du Maurier plonge chaque page de son roman - popularisé par le film d'Hitchcock, [...] dans une ambiance insoutenable, filigranée par un suspense admirablement distillé, touche après touche, comme pour mieux conserver à chaque nouvelle scène son rythme haletant, pour ne pas dire sa cadence infernale. Un récit d'une étrange rivalité entre une vivante - la nouvelle madame de Winter - et le fantôme d'une défunte, qui hante Maximilien, exerçant sur lui une psychose, dont un analyste aurait bien du mal à dessiner les contours avec certitude.

Mon avis (relu il y a un bout)
J’avais hâte de lire à nouveau ce roman car je me souvenais de ma première lecture mais je savais et j’avais envie de me retrouver à nouveau entre les murs de Manderley, ce vieux manoir mystérieux et si attirant à la fois. J’avais envie de suivre à nouveau les pas de ces merveilleux personnages vivant avec eux l’angoisse, l’amour, le suspens et bien des rebondissements autant surprenant et inattendus, page après page, ligne après ligne.

Il y a Max et ce personnage de la narratrice. Celle qui dit, raconte, qui aimait trop et aime encore. Celle qui déteste et jalouse cet autre fascinant personnage qu’est Rébecca vers qui mon attachement s’est tourné dès le début.
Un roman écrit d’une plume fantastique, d’une main de maître tout simplement. Une histoire d’amour, de courage, de mystère mais aussi d’enquête policière parfaitement réussie sans points négatifs bien au contraire.

Ce roman passionne, étonne et bouleverse à la fois. De cette deuxième lecture je ressors tout autant enchantée qu’à mon premier rendez-vous avec Rébecca, même plus je vous avoue car j’ai redécouvert cette histoire sous un autre regard et plusieurs détails m’avaient échappés. J’en ressors plus émue encore. À lire et relire.

Rébecca de Daphné du Maurier
Livre de poche, 1967

2 commentaires:

line a dit...

une lecture que j'ai beaucoup aimé aussi.

Suzanne a dit...

Une auteure à lire et j'aime bien ce qu'elle crée.