mardi 14 avril 2015

La Fille du fossoyeur de Joyce Carol Oates

Résumé
Rebecca Schwart est la fille d'une famille d’émigrants qui, fuyant l'Allemagne  nazie, a échoué dans une petite ville de l'État de Ney York dans laquelle le père devient fossoyeur gardien de cimetière et subit humiliations et frustrations. Rebecca, porteuse de cet héritage familial lourd et douloureux fait le difficile apprentissage des hommes, du mariage et de la maternité.

Mon avis (Lu il y a un bout)
Ouf, quelle belle histoire, quelle émouvante écriture! Un roman qui descend jusqu’au plus profond de l’être humain et qui est venu me chercher et ce, densément. Quelle écrivaine que cette dame qui ne cesse de me surprendre lecture après lecture.
Un sacré roman que La Fille du fossoyeur. Un récit qui nous saisit dès les premiers instants. Un écrit sur la difficulté d’être femme, sur la naïveté, sur la misère, l’abus, la violence, la haine, l’amour mais aussi sur le désir de combattre et de vaincre parfois même allant à l’obsession.

Un roman dans lequel Oates va au plus profond de l’être humain. À travers les émotions, les ressentis et sensations de son personnage principal avec tant d’habileté qu’il est difficile de quitter le parcours de Rebecca ne serait-ce que pour quelques instants tellement on y est accroché.
Fille d’un père aigri, d’une mère soumise, femme d’un époux absent, mère d’un enfant difficile, Rébecca n’est pas heureuse, elle étouffe, se perd, se cherche et tente enfin de connaître ce que tous appellent le bonheur.

La Fille du fossoyeur semble une histoire comme on en a lu ou entendu parler. Oui sur certains points mais sous la plume de cette auteure, ce n’est plus une histoire comme il nous arrive souvent de lire. Non, c’est le roman d’une vie vécue intensément, durement avec des retours en arrière pas toujours faciles dont un passage très dur en particulier. Bref, c’est une histoire sombre, tragique et bouleversante à la fois; une lecture qui laisse des traces comme tous les écrits de dame Oates.

La Fille du fossoyeur de Joyce Carol Oates
Editeur : Philippe Rey, 2008

Lus de l'auteure: Blonde Hantises J'ai réussi à rester en vie - Le goût de l'Amérique - Mère disparue - Mudwoman - Nous étions les Mulvaney - Petit oiseau du ciel - Petite soeur, mon amour  - Un endroit où se cacher

2 commentaires:

Marion a dit...

Je garde un souvenir tellement fort de Mudwoman que j'hésite à me replonger dans un livre de Oates bien que la tentation soit grande. Celui-ci me fait vraiment de l'oeil...

Suzanne a dit...

@ Oui je suis d'accord avec toi Mudwoman est un roman d'une force incroyable.
Mais, si tu peux, laisse-toi tenter par celui-ci. C'est un fait qu'il est aussi marquant mais différemment. Bref, à découvrir. Tu me diras.