vendredi 6 novembre 2015

Les bourgeons de l’espoir de André Croteau

Petit résumé
Tandis que le siècle répand ses bienfaits et ses épreuves sur un Québec tiraillé entre la tradition et la modernité, Réjeanne Bouffard, ainsi que ses frères et soeurs grandissent, aiment et cherchent leur voie dans un pays où la Première Guerre mondiale trouve le moyen de s'infiltrer avec sa traînée de malheurs et d'angoisses.
Réjeanne Bouffard, la femme, l'institutrice puis l'amoureuse nous entraîne dans les sillons de sa vie, à la découverte d'un monde en devenir qu'on ne quitte qu'à regret.

Mon avis (Lu il y a un bout)
Une saga familiale comme je les aime d’autant plus que l’action se situe au Québec, au tout début du vingtième siècle. Une époque charnière où l’éducation, l’industrialisation et bien d’autres événements prenaient place dans les grands centres urbains au détriment parfois des régions agricoles.

Dans cette histoire, l’auteur met en place de très beaux personnages pour nous faire vivre et découvrir le courage, la volonté et la détermination de gens fiers de leur coin de pays. Les Bourgeons de l’espoir est un intéressant portrait d’une famille, (Les Bouffard  de Rivière-Boyer), famille d’agriculteurs comme on en voyait bien d’autres dans ce Québec rural.

Cyrille, le patriarche, décède accidentellement et laisse derrière lui une femme inconsolable, des parents très âgés et surtout des enfants pas vraiment indépendants s’étant toujours appuyés aux directives de leur père. Par contre, Réjeanne, l’aînée, ayant en elle les gênes d’un père vaillant et volontaire, va prendre les rennes de la famille en main et  l’avenir de chacun des membres du clan Bouffard va se dessiner  en plusieurs étapes. Tantôt difficiles, tantôt  plus verdoyantes, les années vont passer et l’histoire va s’écrire.

J’ai beaucoup aimé parcourir les chapitres de cet excellent roman. L’écriture de Croteau est belle, fluide et nous entraîne non seulement sur les pas des Bouffard mais aussi à travers les événements du début du XXe siècle tels que la guerre, la religion catholique archi présente, la désertion des habitants vers la grande ville, l’arrivée de grandes compagnies industrielles et surtout, par l’entremise du personnage de Réjeanne, du combat des femmes institutrices pour de meilleures conditions de travail.
Un beau moment de lecture.

Les bourgeons de l’espoir de André Croteau
Libre expression, 2009

Aucun commentaire: