mercredi 23 mars 2016

L’ours de Claire Cameroun


Résumé :
Anna, 5 ans, et son petit frère Stick campent avec leurs parents dans un parc naturel sauvage lorsqu’ils sont surpris en pleine nuit par ce que la petite fille confond avec un gros chien. Le lendemain, Anna découvre qu’elle et Stick sont désormais seuls, et que c’est à elle, la « grande », qu’il incombe de protéger son frère. Débute alors pour les deux enfants isolés une dangereuse errance…

Mon avis 
Abandon de lecture vers la centième page. Pus capable de lire les mots de cette narratrice de cinq ans. D’ordinaire je n’ai rien contre les jeunes narrateurs mais les mots d’Anna, ceux choisis par l’auteur m’ont tapé plus sur les nerfs et je n’y ai vu aucune crédibilité à ce qu’elle racontait. De plus tellement d’invraisemblances que rendue à la moitié du roman, j’ai lâché prise. Dommage car l’idée de raconter ce fait réel sur la disparition d’un couple tué par un ours aurait pu être plus intéressante sans l’ajout de ces deux personnages fictifs qui, selon moi, n’avaient pas leurs places.  À vous de voir maintenant.

L’ours de Claire Cameroun
Éditions Kero, 2016


Merci aux Éditions Kero pour l'envoi.

6 commentaires:

Marie-Claude Rioux a dit...

Morte de rire en lisant ta chronique!
Quelle déception, hein?! Je suis passée à travers, mais je t'assure, tu n'as rien manqué.
Les deux enfants dans le Coleman, je n'en suis pas encore revenue!!!

Suzanne a dit...

@ Marie-Claude

J'ai lu ton billet et je te lève mon chapeau d'avoir eu la patience de le terminer ce roman.

Florinette a dit...

J'ai eu en main des romans comme celui que tu décris et dont l'auteur utilisait des mots d'enfants pour faire parler son héroïne, mais ça ne collait pas du tout, ça donnait des résonnements infantiles qui m'ont surtout lassée... Bises et belle journée Suzanne

Suzanne a dit...

@ Florinette

Outre la narration, ce sont les invraisemblances qui m'ont titillé le gros nerf alors j'ai laissé tomber. Mais d'autres ont aimé alors....

Kidae a dit...

Je vais passer mon tour sur ce coup-là.

Suzanne a dit...

@ Kidae

Surtout que ta PÀL contient nombre de titres à lire encore ;-)