dimanche 30 octobre 2016

Ma pile à lire prends du poids!


La vengeance des mères: Jim Fergus
[...]
Avec cette aventure passionnante d’un petit groupe de femmes prises au milieu des guerres indiennes, Jim Fergus nous donne enfin la suite de Mille femmes blanches. Le miracle se produit à nouveau et cette épopée fabuleusement romanesque, véritable chant d’amour à la culture indienne et à la féminité, procure un incommensurable plaisir de lecture. Cherche midi

Là où les lumières se perdent: David Joy
Avec Là où les lumières se perdent, longue et douloureuse quête d'un être déchiré tentant coûte coûte de se débarrasser des liens d'un sang considéré comme vicié, David Joy déroule un tragique et tumultueux polar, accessoirement mâtiné d'une bouleversante love story. Un modèle de ce "rural noir" qui enflamme actuellement le polar américain. Sonatine

Toujours maudit! David Safier
Damned, ça recommence ! [...]
Ça ne se passera pas comme ça ! Tour à tour poissons, oiseaux, escargots, ils sont bien déterminés à gravir aussi vite que possible les échelons de la réincarnation pour reprendre forme humaine et empêcher le mariage du meilleur ami de Daisy et de l'ex-femme de Barton... Pas une mince affaire quand on a d'aussi mauvais caractères ! Presses de la Cité



Être un homme : Collectif dirigé par Colum McCann
Lors de l’été 2013, dans le Colorado, un groupe d’écrivains et de militants s’est réuni pour s’interroger sur le rôle de la littérature et ses liens avec l’action sociale. De cette rencontre est née Narrative 4, une association caritative voulue par Colum McCann autour d’un concept fort, celui de l’« empathie radicale ».  [...]  De Michael Cunningham à Khaled Hosseini, en passant par Salman Rushdie, 75 auteurs, réunis par Colum McCann pour soutenir Narrative 4, ont accepté d’écrire un texte inédit répondant à la question : « Qu’est-ce qu’être un homme ? »

Contrecoups: Nathan Filer
Matthew a 19 ans et c’est un jeune homme hanté. Hanté par la mort de Simon, son grand frère, dix ans auparavant. Hanté par la culpabilité. Matthew souffre de schizophrénie, une maladie qui « ressemble à un serpent ». Pour comprendre son passé et s’en libérer enfin, il écrit, dessine, tente de remonter le fil du temps. Il raconte l’enfance étouffée par le deuil, l’adolescence synonyme de lente descente dans la folie, l’internement…

Derniers témoins : Svetlana Alexievitch
De tous les textes de Svetlana Alexievitch, celui-ci est le plus déchirant. Car qu’y a-t-il de plus terrible que l’enfance dans la guerre, de plus tragique que l’innocence soumise à l’abjection de la violence ? Les personnages de ce livre ont entre trois et douze ans. Garçons et filles, ils ont grandi au coeur des ténèbres du plus inhumain des conflits ; cette Seconde Guerre mondiale dont les plaies restent toujours béantes soixante ans après

Délivrance de Toni Morrison
Bride est une femme magnifique. La noirceur de sa peau lui confère une beauté hors norme. Pourtant, elle a aussi été un choc à sa naissance pour ses parents. La jeune fille est prête à tout pour gagner l’amour de sa mère, même à commettre l’irréparable. Au fil des années, Bride connaît doutes, succès et atermoiements. Mais une fois délivrée du mensonge – à autrui ou à elle-même – et du fardeau de l’humiliation, elle saura se reconstruire et envisager l’avenir avec sérénité.

5 commentaires:

Marie-Claude Rioux a dit...

Oh! Ça prend du poids... J'espère que "Contrecoups" de Nathan Filer te plaira autant qu'il m'a plue.
J'ai aussi "La vengeance des mères". Je me demande seulement s'il n'est pas préférable de commencer par "Mille femmes blanches". T'en dis quoi?

Suzanne a dit...

@ Marie-Claude

Surement que Contrecoups va me plaire d'après ce que j'ai lu dans différents billets ;-)

Concernant Mille femmes blanches, je me permets de te conseiller de le lire car on dit qu da ns le tome deux il est pas mal question de May Dodd le personnage central du premier volet. Puis, Mille femmes blanches vaut vraiment le détour crois-moi.Ici mon billet: http://baladeschezsue.blogspot.ca/2014/12/mille-femmes-blanches-de-jim-fergus.html

Marie-Claude Rioux a dit...

Merci du conseil. J'apprécie!

Claude Lamarche a dit...

J'ai lu en fin de semaine qu'il se publiait, au Québec seulement, plus de 2,000 romans par année. De quoi faire monter une pile!

Suzanne a dit...

@ Claude

2,000 par année!!!! Ça pas d'allure.