mardi 24 juillet 2018

La face cachée de Ruth Malone, Emma Flint

Quenns, New York, 1965 deux jeunes enfants, la sœur et le frère, disparaissent et on retrouve leur corps sans vie à quelques jours d’intervalle. Un drame atroce qui va bouleverser la population entière de cette bourgade ouvrière américaine. Tout accuse Ruth, la mère des enfants. Pourquoi les soupçons et accusations se sont immédiatement tournés vers elle?  Comment une mère peut en venir à tuer ses deux enfants?  Qui est Ruth Malone? Une femme de mauvaise vie qui accumule conquête après conquête et qui est, par le fait même une mère indigne ou une coupable très facile dû à sa réputation de femme facile?

Que de questionnements face à cette sinistre et émouvante histoire dont la teneur bouleverse d’autant plus que ce récit est tiré d’un fait réel : l’affaire Alice Cimmins, drame qui a défrayé la chronique et fait couler beaucoup d’encre.

À partir de ce fait réel atroce, Emma Flint a construit une fiction mettant en première ligne Ruth Malone mère des deux jeunes bambins assassinés et déclarée coupable du meurtre de ceux-ci dès les premières lueurs de l’enquête. C’est assurément elle la coupable. Cette femme frivole, avide de liberté, aimant les hommes et l’alcool; cette Ruth au caractère fort, à l’allure hautaine et froide et aux mœurs légères c’est assurément elle. Puis élever seule ses petits depuis sa séparation d’avec Frank, l’empêchaient de vaguer à ses loisirs de femme libre. Voilà ce qui se dit entre les murs des voisins, voilà ce que concluent les policiers, particulièrement l’enquêteur Devlin qui est convaincu de la culpabilité de cette femme et ce malgré l’absence de preuve.  Tous vont s’acharner contre Ruth sauf un journaliste, Peter Wonicke, qui, obsédé par la jolie et ravissante dame, va enquêter de son côté afin de savoir si Ruth Malone est réellement coupable ou non.

La Face cachée de Ruth Malone est un roman noir à l'atmosphère étouffante. Un récit intéressant bien construit par Emma Flint qui a su fort bien remodeler une véritable affaire criminelle en une fiction bouleversante et angoissante à la fois.  Une intrigue jouant particulièrement sur la psychologie des personnages notamment sur celui de Ruth Malone mais ne négligeant aucunement les côtés plus que malveillants d’une société où le jugement était facile dans une époque où les apparences, les préjugés et les comportements non conformes ne méritaient aucune empathie. Coupable point à la ligne!

J’ai beaucoup aimé ce premier roman d’Emma Flint. Par contre, quelques longueurs et les côtés caricaturaux chez certains protagonistes m’ont agacée au fil de ma lecture mais l’ambiance des années soixante fort bien rendue, l’excellente description des multiples aspects de la vie du personnage principal et une fin plus que troublante m’ont fait oublier les petites déceptions rencontrées en cours de lecture.
En définitive La Face cachée de Ruth Malone est un roman très bien réussi dont l’histoire  ne laisse aucunement indifférent. À lire.

La face cachée de Ruth Malone, Emma Flint
Fleuve éditions, 2017, 432 pages
Traduit par : Hélène Amalric


Alice Crimmins, le 23 mai 1968
Pour lire sur l'histoire qui a inspirée ce roman c'est  ICI (En anglais seulement)

2 commentaires:

Les Lectures de Florinette a dit...

J'aime d'autant plus ce genre de roman quand ils sont tirés de faits réels ! ;-)
Bisous et belle semaine Suzanne

Suzanne a dit...

@ Florinette

Et celui-ci est très bien rendu alors, si un jour ça te tente, n'hésite pas. Belle journée mon amie.