samedi 10 janvier 2015

Le beau mystère : Louise Penny

Résumé
Caché au creux d’une forêt sauvage du Québec, le monastère Saint-Gilbert-entre-les-Loups n’admet aucun étranger. Vingt-quatre moines y vivent cloîtrés. Ils cultivent des légumes, élèvent des poules, fabriquent du chocolat et prient… Ironiquement, la communauté qui a fait vœu de silence est devenue mondialement célèbre pour ses chants grégoriens, dont l’effet est si puissant qu’on le nomme « le beau mystère ».
L’harmonie est rompue par l’assassinat du chef de chœur et l’intrusion de
l’inspecteur Gamache et de son adjoint Jean-Guy Beauvoir. Les enquêteurs cherchent l’accroc dans ces vies consacrées à l’amour de Dieu, mais cette retraite forcée les place aussi face à leurs propres failles.  Pour trouver le coupable, Gamache devra d’abord contempler le divin, l’humain, et la distance qui les sépare.

Mon avis (Lu il y a un petit bout)
Je ne vous cacherai pas que j’appréhendais de lire ce huitième opus des aventures de Armand Gamache tout simplement que de retrouver l’un de mes héros préférés du monde littéraire en action dans un monastère m’inquiétait quelque peu. Moi et les moines puis les lieux divins ce n’est pas trop ma tasse de thé. Mais ô surprise, et quelle belle surprise je le reconnais, suivre les pas de Gamache et de son fidèle adjoint Beauvoir entre les murs d’un tel lieu, bien ça m’a vraiment plu.

On se doute bien que cette enquête sur le meurtre d’une des moines de l’abbaye ne sera pas facile car, chaque membre de cette petite communauté a fait vœu de silence et nos deux limiers devront user de patience pour obtenir les résultats escomptés.  De plus, au travers cette enquête tout à fait différente de ce qu’ils ont l’habitude de ‘’rencontrer’’ Gamache et Beauvoir devront puiser au plus profond de leurs convictions et faire face à leurs propres démons.

Un monde bien à part dans lequel nous transporte l’auteure. Un lieu fermé  dans lequel il n’y a place que pour la méditation, la prière et le chant grégorien. Et croyez-moi, dans cet excellent roman, ce dernier prend beaucoup de place et, outre le fait de parcourir une enquête très intéressante,  les descriptions parfaitement détaillées de dame Penny sur le chant grégorien et de cet  endroit mystique bien c’est réellement passionnant.
Une fois de plus Louise Penny a réussit le pari de nous offrir une intrigue qui se tient du début à la fin. De plus, elle nous laisse sur une fin qui laisse planer bien
 De révélations, questionnements et surprises à venir. Vivement le prochain tome….

 P.s. :  J’ai trouvé Le beau mystère à tel point captivant que, dès la dernière page refermée, j’ai fait  des recherches pour en savoir plus sur les monastères et surtout sur ces fameux chants grégoriens qui ont envoûtés notre bon Gamache.
J’ai fait une belle découverte car je ne savais pas du tout qu’au Québec un tel monastère existait.  Il est situé à Saint-Benoit du lac. Bien entendu ce monastère est plus ‘’accessible’’ que celui du roman car on peut le visiter selon certains horaires.

Voir le lien ici et n’hésitez pas à aller le visiter.  
ICI 

Puis sur le site Poste d’écoute.ca  vous pouvez écouter quelques chants grégoriens tirés du CD des moines de St-Benoît, CD qu’on peut se procurer à la boutique de l’abbaye.
ICI

Alors, bonne lecture, bonne visite et bonne écoute.

Le beau mystère : Louise Penny
Flammarion, Québec, 2014

Lus de l'auteure: En plein coeur - Sous la glace - Le mois le plus cruel - Défense de tuer - Révélation brutale Enterrez vos morts - Illusion de lumière

Aucun commentaire: