jeudi 12 janvier 2017

Sans terre, Marie-Ève Sévigny


Mon avis
Que voici un bon polar à saveur écologique et politique à la fois dont l’action se situe au Québec, dans un futur pas si loin de nous mais dont le sujet est terriblement d’actualité et fort crédible. En effet, l’auteure s'est inspirée de faits qui ont commencé à se produire ici et dans le monde avec l’implantation de pipeline, de déversements pétroliers, de magouilles politiques tout ça sous l’œil extrêmement complaisant et corrompu des instances gouvernementales.

L’histoire de Sans Terre démarre en trombe sur un acte de ''terrorisme'' écologique perpétré par Gabrielle Rochefort, activiste à la personnalité forte qui n’a jamais hésité à prendre des risques afin que son message soit entendu. Après quelques années de prison dues à cette action illégale, Gabrielle sera libérée et va tout de même reprendre là où ses actions furent involontairement interrompues. Cependant, un événement tragique va survenir, une enquête sera de mise et tout ce branle-bas de combat va ajouter, quasiment jusqu’à l’excès, au militantisme de Gabrielle.

Une sacrée bonne femme que cette Gabrielle mais je m’en voudrais de ne pas vous parler de son ami, ex-amant, policier à la retraite et dénommé Chef par la majorité de son entourage. Cet ancien lieutenant de la SQ, toujours amoureux de Gabrielle, va tenter de découvrir le pot aux roses en menant sa propre enquête tout ça avec l’aval de son ancienne collègue Valérie Fortuné.

C’est une histoire bien ficelée que nous offre Marie-Ève Sévigny. D’une écriture fluide et solide à la fois, l’auteure nous plonge avec efficacité dans une fiction très proche de la réalité. Une histoire de corruption, de pollution, de magouilles, une enquête policière menée en toute subtilité, des personnages attachants malgré leurs défauts, bref un polar écologique très bien écrit et fort intéressant. À lire.

Sans terre, Marie-Ève Sévigny
Héliotrope, 2016

Autre écrit de l'auteure sur ce blogue:
 Intimité et autres objets fragiles

9 commentaires:

Marie-Claude Rioux a dit...

Intriguant... Mais sans urgence! Faut dire que tous les romans lus chez Héliotrope n'ont jamais été un coup de coeur. Du coup, ça me refroidit un peu!

Dominique Blondeau a dit...

Merci Suzanne de votre excellent commentaire sans fioritures. On a envie de lire ce polar, point final.

Continuez, ne vous découragez pas.

Suzanne a dit...

@ Marie-Claude

Ce n'est pas un coup de coeur mais ce roman se lit bien. À toi de voir.

Karine a dit...

J'ai aussi beaucoup aimé! Un polar super bien écrit, différent... bref, ça m'a plu!

Suzanne a dit...

@ Karine

En effet ce qui le caractérise c'est qu'il est différent de ce qu'on lit habituellement chez le polar.

Florinette a dit...

J'aime ce genre de fiction qui lève le voile sur des faits bien réels. Belle journée Suzanne, je t'embrasse

Jules a dit...

J'ai envie de lire ce livre, mais comme je connais Marie-Ève personnellement, je suis toujours embêtée! :)

Suzanne a dit...

@ Florinette

Dans ce cas mon amie, ce roman devrait te plaire. Belle journée et bises.

Suzanne a dit...

@ Jules

Ah ça ce n'est pas évident mais comme ce roman devrait te plaire, ce sera plus facile encore d'en jaser. Oui madame ;-)